HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Prise en charge diagnostique des tumeurs parotidiennes et facteurs pronostiques de survie des tumeurs parotidiennes malignes au CHU de Clermont-Ferrand

Résumé : Contexte : Les tumeurs parotidiennes sont des tumeurs rares et très variées. La démarche diagnostique préopératoire est débattue dans la littérature mais les progrès en radiologie et en anatomopathologie permettent une meilleure caractérisation de ces tumeurs avant la chirurgie. Les cancers parotidiens nécessitent de regrouper les données de nombreuses séries pour standardiser et améliorer les prises en charge. Objectif : Premièrement regrouper une base de données cliniques, radiologiques et anatomopathologiques qui sera comparée aux analyses de radiomique dans notre projet. Deuxièmement évaluer notre prise en charge des tumeurs parotidiennes malignes au CHU de Clermont-Ferrand. Méthode : Étude rétrospective monocentrique. Inclusion de 574 patients opérés d’une parotidectomie entre les années 2000 et 2020. Premièrement recueil et analyse des données cliniques, radiologiques et anatomopathologiques (cytoponction, examen extemporané et examen final) pour rechercher une association entre ces données et le diagnostic puis calculer leurs performances diagnostiques. Deuxièmement recueil et analyse du suivi et des données de survie des tumeurs malignes primitives pour rechercher des facteurs pronostiques. Résultats : Notre population comprenait 140 tumeurs malignes pour 434 tumeurs bénignes. La proportion d’individus de sexe masculin était significativement plus élevée dans le groupe malin. La présence d’une douleur et/ou une paralysie faciale était significativement associée à la malignité comme la localisation tumorale profonde endo-faciale et supérieure. Les sensibilité et spécificité de la cytoponction était respectivement de 39 et 100 % mais avec 64 % de résultats indéterminés. Celles de l’examen extemporané étaient de 81 et 99 % . Enfin 261 IRM sont disponibles pour l’analyse de radiomique dont les résultats restent en attente. La survie spécifique globale à 5 ans de notre sous population de tumeurs primitives malignes était de 72 % et la survie sans maladie à 5 ans de 56 % . Une influence significative sur la survie a été retrouvée pour les variables suivantes : douleur, paralysie faciale, stade et grade tumoral, présence d’une marge chirurgicale limite, rupture capsulaire, engainement périnerveux, emboles endolymphatique et atteinte du lobe profond. Conclusion : Les données cliniques permettent d’orienter le diagnostic vers une tumeur maligne mais ne sont pas suffisantes pour obtenir une certitude. Même associées aux examens paracliniques la chirurgie est souvent indispensable pour le diagnostic. Les résultats des cytoponctions sont dépendants de l’expérience du cytologiste, ce qui implique de réaliser un examen extemporané si la fiabilité de la cytoponction n’est pas bonne. La radiomique pourrait améliorer le diagnostic préopératoire. Enfin l’analyse de notre cohorte de tumeurs malignes primitives confirme la fiabilité des classifications TNM et OMS 2017 pour établir des groupes.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03621598
Contributor : Santé Uca Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, March 28, 2022 - 1:35:43 PM
Last modification on : Tuesday, March 29, 2022 - 3:58:58 AM

File

Thèse BARRAT Antoine.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03621598, version 1

Collections

Citation

Antoine Barrat. Prise en charge diagnostique des tumeurs parotidiennes et facteurs pronostiques de survie des tumeurs parotidiennes malignes au CHU de Clermont-Ferrand. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03621598⟩

Share

Metrics

Record views

25

Files downloads

4