HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Prise maternelle de vitamine D durant la grossesse et pathologie respiratoire du nourrisson

Résumé : Introduction : la vitamine D est principalement connue pour son action sur le métabolisme phosphocalcique et la minéralisation osseuse. Elle possède également de nombreux effets extra-osseux et agit notamment sur le système immunitaire et le développement pulmonaire. Il a ainsi été suggéré que la prise maternelle de vitamine D durant la grossesse pourrait prévenir les affections respiratoires du nourrisson. A ce jour, les essais cliniques sur ce sujet sont peu nombreux et leurs résultats manquent de significativité statistique. Nous avons dans ce cadre réalisé une étude observationnelle rétrospective, en population, utilisant la base de données du Système National des Données de Santé (SNDS) en lien avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, afin d’évaluer les effets de la prise maternelle de vitamine D durant la grossesse sur la pathologie respiratoire du nourrisson. Matériels et méthodes : nous avons étudié l’hospitalisation au moins une fois pour cause respiratoire ou la délivrance d’un traitement inhalé au moins une fois entre la sortie de la maternité et l’âge de 24 mois des nourrissons nés entre le 1er Janvier 2016 et le 31 Mars 2019, avec un AG ≥ 36 SA en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Une régression logistique a permis de déterminer l’influence de la prise maternelle de la vitamine D sur la pathologie respiratoire du nourrisson. Une analyse multivariée supplémentaire incluant l’âge gestationnel et la prise maternelle de vitamine D a été réalisée. Résultats : 125 756 nourrissons ont été inclus dans l’étude. Seules 43 % des mères avaient reçu de la vitamine D au cours de la grossesse. La délivrance de vitamine D était associée à une réduction modérée du risque de pathologie respiratoire de 3% (OR (IC95%) 0,972 (0,949-0,995 ; p = 0,016)). Le risque de pathologie respiratoire augmentait avec la diminution de l’AG à la naissance atteignant un OR (IC95%) de 1,263 (1,157 – 1,379) pour l’AG de 36 SA (p<0,0001) et l’exposition à la vitamine D diminuait le risque de terme précoce. Conclusion : nous avons donc montré que la prise maternelle de vitamine D durant la grossesse diminuait modérément le risque de pathologie respiratoire du nourrisson. Cet effet pourrait être, en partie, dû à l’effet de la vitamine D sur l’âge gestationnel à la naissance.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03644385
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, April 19, 2022 - 10:30:55 AM
Last modification on : Wednesday, April 20, 2022 - 3:33:06 AM

File

THESE FL VF PDF Finale 2022.pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03644385, version 1

Collections

Citation

Fanny Loddo. Prise maternelle de vitamine D durant la grossesse et pathologie respiratoire du nourrisson. Sciences du Vivant [q-bio]. 2022. ⟨dumas-03644385⟩

Share

Metrics

Record views

21

Files downloads

2