Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Une chrétienté à l'épreuve : les catholiques face à la décolonisation de l’Algérie française (1930-1962)

Résumé : En 1939, lors du deuxième congrès eucharistique organisé sur le sol nord-africain en moins d’une décennie, des enfants déguisés en croisés traversaient Alger dans une procession triomphale, tandis que l’archevêque Mgr Leynaud célébrait le génie colonial et l’évangélisation en terre d’islam. Depuis son installation au milieu du dix-neuvième siècle en Algérie, l’Église catholique était restée proche des autorités coloniales françaises, par nécessité autant que par conviction. Pourtant, quand éclata la guerre d’indépendance, elle s’en démarqua par la voix de son nouvel archevêque, Mgr Duval, lorsque celui-ci soutint l’autodétermination et dénonça la torture. Comment était-on passé d’une Église que le FLN avait qualifié de « triomphale et dominatrice » à une Église « décolonisée », prête à accepter son destin algérien et à se détacher de la mère patrie ? Situé à l’interstice entre histoire de la colonisation et histoire religieuse, ce mémoire a pour ambition de contribuer à écrire une page de l’histoire méconnue, celle des catholiques au crépuscule de l’Algérie française. Il prend le contre-pied des approches privilégiées jusqu’ici sur le sujet. D’une part, en s’intéressant aux catholiques algériens, moins étudiés que leurs coreligionnaires de France métropolitaine, cette histoire sociale met en lumière le rôle décisif joué par des figures méconnues dans l’évolution intérieure de l’Église, comme le jésuite Pierre-Henri Simon, le journaliste Maurice Monnoyer, le syndicaliste Alexandre Chaulet et ses enfants Pierre et Anne-Marie Chaulet, l’avocat Pierre Popie, les prêtres de la Mission de France ainsi que le prêtre Jean Scotto. D’autre part, en optant pour une périodisation relativement longue de la décolonisation (1930-1962), ce travail donne toute son importance aux évolutions lentes de l’Église. Il souligne en particulier l’influence du catholicisme social sur une génération qui, passée par les mouvements de jeunesse de l’Action catholique, allait œuvrer en faveur d’un rapprochement des populations catholique et musulmane. Du renouveau de la question sociale dans l’entre-deux-guerres à Vatican II, les réflexions entamées dans le cadre de l’Action catholique, adaptée au contexte local en Algérie, ont ainsi non seulement préparé le terrain à la « décolonisation » de l’Église d’Algérie, mais aussi à un tournant majeur des relations de l’Église avec l’islam.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03646923
Contributor : École d'Histoire Paris 1 Panthéon-Sorbonne Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, April 20, 2022 - 9:38:15 AM
Last modification on : Sunday, May 22, 2022 - 3:19:27 AM

File

2021_GADESSAUD_une chetiente.p...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03646923, version 1

Citation

Uriel Gadessaud. Une chrétienté à l'épreuve : les catholiques face à la décolonisation de l’Algérie française (1930-1962). Histoire. 2021. ⟨dumas-03646923⟩

Share

Metrics

Record views

41

Files downloads

10