HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Allongement de l'intercure d'un traitement par rituximab dans la sclérose en plaques : intérêt du suivi de la repopulation des sous types de lymphocytes B

Résumé : Cependant, même si les anti-CD20 sont largement utilisés dans la SEP, notamment depuis 2018 avec l’arrivée de l’ocrélizumab (6), l’étendue et la durée de la déplétion optimale ne sont pas encore totalement connues. De plus, le risque infectieux, dû à l’immunosuppression (15) avec les thérapies anti CD20 est plus important qu’avec les autres traitements de la SEP (15) et un espacement entre deux cures pourrait permettre de réduire ces effets indésirables (16). L’espacement entre deux cures de rituximab (RTX) devient alors un enjeu clinique d’un point de vue de l’efficacité du traitement, de la tolérance, de la qualité de vie du patient, ainsi qu’un enjeu économique. Dans les essais cliniques portant sur le RTX, le délai entre chaque perfusion varie entre 6 et 12 mois et la dose entre 500 et 2000 mg pour chaque cure (5,17–19). Une étude récente a montré un effet très durable, maintenu jusqu'à 2 ou 3 ans, d’une injection de RTX (20). On peut supposer que cela est dû à un repeuplement lent d'une ou plusieurs sous-populations de LB exprimant le CD20 (21,22). Certaines autres études ont tenté de modéliser le repeuplement des LB après la perfusion, cependant le recul est moindre, car les patients ont été systématiquement re-perfusés entre 6 et 12 mois, aucune conclusion formelle n’est alors possible (18,21). Depuis 2018, les durées d’intercure de RTX sont allongées au-delà de 6 mois (jusqu’à 24 mois) chez tous les patients atteints de SEP suivis au CHU de Marseille. Cette cohorte de patients est une opportunité unique d'explorer le repeuplement des LB et leurs sous types pendant une longue période sans nouvelle perfusion. Il a été réalisé, depuis le mois de juillet 2020, un immunophénotypage (IP) de chaque patient traité par RTX atteint de la SEP. Le premier objectif de l’étude est d'évaluer la cinétique et la variabilité du repeuplement des LB après déplétion en anti-CD20, ainsi que son lien avec la survenue de poussées cliniques. Une analyse de ce repeuplement pourrait permettre la mise en lumière d’un biomarqueur d’intérêt en lien avec l’efficacité du traitement. Le second objectif est de déterminer les facteurs qui influencent ce repeuplement.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03654386
Contributor : Pharmacie Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, April 28, 2022 - 3:42:26 PM
Last modification on : Tuesday, May 3, 2022 - 3:38:06 AM

File

Thèse d'exercice - Roxane Cla...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03654386, version 1

Citation

Roxane Claverie. Allongement de l'intercure d'un traitement par rituximab dans la sclérose en plaques : intérêt du suivi de la repopulation des sous types de lymphocytes B. Sciences pharmaceutiques. 2022. ⟨dumas-03654386⟩

Share

Metrics

Record views

0

Files downloads

0