Le rôle du corps et du contact physique avec l’environnement dans l’éducation à l’écocitoyenneté : en quelle mesure le corps et les apprentissages corporels peuvent-ils devenir des leviers de l’éducation à l’écocitoyenneté ? - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2021

Le rôle du corps et du contact physique avec l’environnement dans l’éducation à l’écocitoyenneté : en quelle mesure le corps et les apprentissages corporels peuvent-ils devenir des leviers de l’éducation à l’écocitoyenneté ?

Abstract

In education and communication, the theory of engagement and learning still often draws a dichotomy between the body and cognition. However, it seems that in education for eco-citizenship, requiring an ethical relationship with the environment as well as a moral and political commitment, communication cannot do without an emotional and sensory dimension, therefore bodily, experiences that are really lived, which carry meaning for the ecological commitment. Thus, this thesis is interested in the role of different body learning ("embodied learning") in eco-citizen engagement in activism, in eco-citizen and educational associations. Through interviews and action research conducted in the Alpes-Maritimes we will try to determine what the formation of an eco-citizen relationship with the environment means in concrete terms and how the body takes a political role in this learning. However, this research will also lead us to note the different, even contradictory, conceptions of eco-civic education. Thus the body will sometimes take the place of a tool of ethical and political learning of a "critical and participatory eco-citizenship", and sometimes it will become the vector of a biopolitical and disciplinary instrumentalization where eco-civic education takes on a managerial and depoliticized dimension.
Dans l’éducation et la communication, la théorie de l’engagement et de l’apprentissage trace encore souvent une dichotomie entre le corps et la cognition. Or, il semble que dans l’éducation à l’écocitoyenneté, demandant un rapport éthique à l’environnement ainsi qu’un engagement moral et politique, la communication ne peut pas se passer d’une dimension affective et sensorielles donc corporelles, d’expériences réellement vécues, porteuses de sens pour l’engagement écocitoyen. Ainsi, ce mémoire s'intéresse au rôle des différents apprentissages corporels (embodied learning) dans l'engagement écocitoyen dans l'activisme, dans les associations écocitoyennes et éducatives. À travers les entretiens et les recherches-actions menées dans les Alpes-Maritimes nous tenterons de déterminer ce que signifie concrètement la formation d’un rapport écocitoyen à l’environnement et en quoi le corps prend un rôle politique dans cet apprentissage. Or, cette recherche nous amènera également à constater les conceptions différentes, voire contradictoires de l’éducation écocitoyenne. Ainsi le corps prendra tantôt la place d’un outil d’apprentissage éthique et politique d’une « écocitoyenneté critique et participative », et tantôt il deviendra le vecteur d’une instrumentalisation biopolitique et disciplinaire où l’éducation écocitoyenne prend une dimension gestionnaire et dépolitisée.
Fichier principal
Vignette du fichier
Mémoire Mariam KOSTANIAN M1 Comedd version pdf (1).pdf (3.62 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03669651 , version 1 (16-05-2022)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03669651 , version 1

Cite

Mariam Kostanian. Le rôle du corps et du contact physique avec l’environnement dans l’éducation à l’écocitoyenneté : en quelle mesure le corps et les apprentissages corporels peuvent-ils devenir des leviers de l’éducation à l’écocitoyenneté ?. Sciences de l'information et de la communication. 2021. ⟨dumas-03669651⟩
56 View
93 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More