Peintures cambodgiennes coloniales : <i>La route du plus fort</i> et <i>Le retour à l’argile</i> de George Groslier - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2021

Peintures cambodgiennes coloniales : La route du plus fort et Le retour à l’argile de George Groslier

Abstract

À travers les rapports qui lient Auguste Pavie et les Cambodgiens de la localité où il se trouve, se reflète l’attraction réciproque de l’Extrême-Orient et de l’Occident. Entre séduction et répulsion, résistance et embrassement, les relations entre les deux entités dépassent le cadre impérialiste, politique, économique et stratégique. Le lien colonial qui unit un temps l’Indochine et la France donne forme à une interpénétration culturelle, dont un des fruits qui n’a de cesse de mûrir au fil du temps et de l’approfondissement des relations est la littérature coloniale indochinoise.

Domains

Literature
Fichier principal
Vignette du fichier
PAYET_Cecile_Peintures_cambodgiennes_coloniales.pdf (1.04 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Licence : CC BY NC ND - Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Dates and versions

dumas-03895400 , version 1 (20-01-2023)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03895400 , version 1

Cite

Cécile Payet. Peintures cambodgiennes coloniales : La route du plus fort et Le retour à l’argile de George Groslier. Littératures. 2021. ⟨dumas-03895400⟩
65 View
103 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More