Étudier l’impact de la réalité virtuelle sur l’anxiété lors d’avulsions dentaires sous anesthésie locale : une étude prospective randomisée - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2022

Studying the impact of virtual reality on anxiety during dental avulsions under local anesthesia: a randomized prospective study

Étudier l’impact de la réalité virtuelle sur l’anxiété lors d’avulsions dentaires sous anesthésie locale : une étude prospective randomisée

Abstract

Introduction: Fear of the dentist is a very common phenomenon which delays consultations and brings negative consequences on oral and general health. Virtual reality (VR) reduces children’s pain and anxiety during dental care or oral surgery. The aim of the study is to show its effectiveness to reduce anxiety in a sample of adults during tooth avulsions under local anesthesia. Materials and methods: 119 patients were randomized into two groups, one with VR and another one without VR. At the end, 105 patients were analyzed. Patients completed the State Trait Anxiety Inventory – State – (STAI-YA) questionnaire and the visual analog anxiety scale (VAS) just before and just after the surgery by transcribing the anxiety they felt during it. The main judgement criterion was the evolution of the STAI-YA score before vs during the surgery. Secondary criteria were the relevance of the chosen metric by comparing it to the VAS, defining the factors influencing the evolution of the anxiety score, studying the side effects of VR and the wish to repeat the experience. Results: 40% of patients in the VR group had a STAI-YA score reduced of more than 8 points between before and during the surgery (p=0,026 power of 85%) compared to 20% in the without VR group. The EVA follows the same trend, so the metric is appropriate. If a patient says he is afraid of the dentist and benefits from virtual reality, he is more likely to have reduced anxiety (delta STAI-YA <-8). No side effects were observed and 96% of patients want to renew the experience. Discussion: The randomization seems to have biases despite the good power of the study. It would be interesting to carry out a study on the effectiveness of so-called active virtual reality compared to passive virtual reality in anxious adults during oral surgery. Conclusion: Virtual reality appears to be effective to reduce anxiety of adults during tooth avulsions under local anesthesia, especially when they say being afraid of the dentist.
Introduction : la peur du dentiste est très fréquente, elle entraîne un retard de prise en charge et des conséquences négatives sur la santé bucco-dentaire voire générale. La réalité virtuelle (VR) permet de réduire la douleur et l’anxiété chez les enfants lors de chirurgies dentaires. Nous cherchons à montrer son efficacité sur la diminution de l’anxiété chez une population d’adultes lors d’avulsions dentaires sous anesthésie locale. Matériels et méthodes : 119 patients ont été randomisés dans deux groupes, un groupe avec VR et un groupe sans VR. Au total, 105 patients ont été analysés. Les patients remplissaient le State Trait Anxiety Inventory Etat (STAI-YA) et l’échelle visuelle analogique d’anxiété (EVA) avant et juste après l’intervention en retranscrivant l’anxiété ressentie durant l’intervention. Le critère de jugement principal était l’évolution du STAI-YA. Les critères secondaires étaient la pertinence de la métrique choisie, définir les facteurs influençant l’anxiété, étudier les effets indésirables de la VR et le souhait de renouveler l’expérience. Résultats : 40% des patients du groupe avec VR ont eu un STAI-YA diminué de plus de 8 points entre avant et durant l’intervention (p =0,026 puissance 85%) contre 20% dans le groupe sans VR. La métrique est adaptée car l’EVA suit la même tendance. Un patient ayant déclaré avoir peur du dentiste et ayant la VR a plus de chance d’avoir une anxiété diminuée (delta STAI-YA < -8). Aucun effet indésirable n’a été constaté et 96% des patients souhaitent renouveler l’expérience. Discussion : la randomisation semble comporter des biais malgré la bonne puissance de l’étude. Il serait intéressant de réaliser une étude sur l’efficacité d’une VR active en comparaison à une VR passive chez des adultes anxieux, lors d’interventions en chirurgie orale. Conclusion : la VR paraît efficace pour diminuer l’anxiété des adultes opérés d’avulsions dentaires sous anesthésie locale, notamment lorsque ces derniers déclarent avoir peur du dentiste.
Fichier principal
Vignette du fichier
PROTIN Anaïs Chir Orale.pdf (2.57 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03999529 , version 1 (21-02-2023)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03999529 , version 1

Cite

Anaïs Protin. Étudier l’impact de la réalité virtuelle sur l’anxiété lors d’avulsions dentaires sous anesthésie locale : une étude prospective randomisée. Médecine humaine et pathologie. 2022. ⟨dumas-03999529⟩
71 View
225 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More