Prise en charge nutritionnelle du patient âgé atteint de dépression - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2023

Prise en charge nutritionnelle du patient âgé atteint de dépression

Abstract

Introduction : le sujet âgé est complexe autant dans l’expression des pathologies le concernant que dans sa prise en charge. Parmi les états de santé impliqués dans l’émergence de nombreux syndromes gériatriques, la dépression, pathologie discrète dans son expression mais dangereuse dans ses répercussions, est sous diagnostiquée et son lien avec l’état nutritionnel du patient est régulièrement rapporté par la littérature via l’utilisation d’outils de dépistages, souvent le MNA et le GDS. L’objectif de cette étude est d’étudier le lien entre ces deux entités via d’autres outils d’identification afin de confirmer ce lien, de l’évaluer au cours d’une prise en charge nutritionnelle, et enfin d’étudier le profil des patients y répondant. Méthodologie : notre étude a consisté en une cohorte rétrospective multicentrique sur 3 mois dans plusieurs EHPADs du groupe Korian en France. Les données ont été recueillies à partir de cinq tableaux Excel fournis par un ingénieur de recherche du groupe Korian. Ces tableaux réunissant les données d’une totalité de 21790 résidents ont été constitués à partir du logiciel NETSOIN utilisé par le groupe Korian. Ils comprennent des données anonymisées des résidents sur les données générales, les comorbidités, le niveau d’autonomie, les données sur la prise en charge nutritionnelle en particulier le poids, sur la dépression, la présence d’antidépresseurs, de psychotropes, ou d’antalgiques. Nous avons réparti les résidents en deux groupes, selon la présence ou l’absence de reprise pondérale au terme de la période de suivi, puis nous avons comparé ces deux groupes en analyses simples et multivariées. Résultats : au total, 244 résidents du groupe Korian ont rencontrés nos critères d’inclusion. Parmi eux, 144 résidents ont eu une reprise pondérale au terme de la période de suivi. Les deux groupes (avec ou sans reprise pondérale) sont comparables en termes de genre (p=0,599), de GIR (p=0,217), de déficience auditive (p=0.457), de déficience visuelle (p=0.849), de GDS4 (p=0,222), de troubles cognitifs (p= 0.654), et d’isolement social (p=0,73). Notre échantillon présente une grande majorité de femmes (78,69% vs 21,31% d’hommes). Il est constaté en analyse uni et multivariée une tendance à une plus forte incidence des fractures (p = 0,057) dans le groupe avec reprise pondérale, et une tendance à une plus forte incidence de pathologies infectieuses hors covid (p = 0,098) dans le groupe sans reprise pondérale. Conclusion : la présence d’une dénutrition semble augmenter l’incidence de la dépression dans la population féminine. Malgré l’absence de résultats significatif, notre étude met en évidence une tendance à identifier la présence d’infection comme facteur de risque d’inefficacité de prise en charge nutritionnelle chez les résidents dépressifs, et celle de fractures comme un facteur protecteur de la dénutrition. Ce dernier résultat n’est trouvé nulle part ailleurs dans la littérature.
Fichier principal
Vignette du fichier
These finale version numérique.pdf (3.64 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-04264729 , version 1 (30-10-2023)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-04264729 , version 1

Cite

Priscilla Colard. Prise en charge nutritionnelle du patient âgé atteint de dépression. Sciences du Vivant [q-bio]. 2023. ⟨dumas-04264729⟩
8 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More