La carte postale : du cliché au topos, enjeux de correspondance - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2023

La carte postale : du cliché au topos, enjeux de correspondance

Abstract

Ce mémoire de fin d’études a pour objet la carte postale et l’interroge à l’aune du concept de correspondance. Son but est, en ce sens, de questionner à la fois la représentation du paysage offerte par la carte postale ainsi que sa conformité avec la réalité et, dans le même temps, les enjeux textuels et sémantiques au cœur de la relation épistolaire.
Développée à la fin du XIXe siècle, la carte postale est considérée comme un moyen de communication de masse et a été profondément marquée par l’apparition de la photographie. Elle prend, dans un premier temps, pour sujet l’ordinaire et s’inscrit ainsi en tant que témoin du quotidien. Elle constitue, en ce sens, une source d’information fiable sur le réel.
À partir des années 70’, la carte postale change de statut : sa vocation devient essentiellement touristique. Désormais produite en grand nombre et de manière sérielle, elle perd sa capacité à rendre compte du réel et à déployer une vérité testimoniale. À la place, elle montre, poursuivant un objectif touristique, des lieux qu’elle idéalise et produit des mythes, qu’elle donne l’illusion, grâce à la photographie, de corroborer.
Cet objectif informe les discours inscrits au verso de la carte postale, eux-mêmes caractérisés par leur standardisation. Ils prennent ainsi le relai de la valorisation touristique qu’assure le recto de la carte postale, jouant un rôle proche de la réclame publicitaire. Les discours produits au dos de la carte postale, leur dimension touristique et sociologique, constituent alors une riche source de réflexion pour analyser les enjeux de représentation de soi à l’œuvre dans le choix, l’écriture et l’envoi de la carte postale.
Par sa représentation sérielle des paysages ainsi que son inscription dans le système touristique, la carte postale assure une double fonction : elle représente un monde sérialisé, où le paysage est désormais dépourvu de sa singularité, et dans le même temps, contribue à la production et à la standardisation du paysage en incitant à poursuivre les activités touristiques. La carte postale est, en ce sens, une « hétérotopie », et conformément à la définition qu’en donne Foucault, un miroir, à la fois reflet et instrument d’un monde uniformisé par la technique.
Fichier principal
Vignette du fichier
PELSEZ Astrid_DUMAS.pdf (5.83 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-04357415 , version 1 (21-12-2023)

Licence

Copyright

Identifiers

  • HAL Id : dumas-04357415 , version 1

Cite

Astrid Pelsez. La carte postale : du cliché au topos, enjeux de correspondance. Sciences de l'information et de la communication. 2023. ⟨dumas-04357415⟩
37 View
4 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More