Suivi des plantations d’acacias et de leur taux de renouvellement dans le bassin d’approvisionnement en bois-énergie de Kinshasa - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2023

Suivi des plantations d’acacias et de leur taux de renouvellement dans le bassin d’approvisionnement en bois-énergie de Kinshasa

Kossi Jacob Koffi
  • Function : Author

Abstract

Acacia plantations play a significant role in the wood-energy sector by contributing to charcoal production while preserving natural forests. The use of satellite imagery has proven effective in studying acacia-based agroforestry systems in the wood-energy supply region of Kinshasa. The objective of this study was to assess the methodological feasibility of producing annual maps of acacia plantations in this region and then evaluate the impact of acacia afforestation initiatives in the area. This study was conducted in three distinct phases: firstly, the creation of a dataset through photo interpretation from archives of very high-resolution spatial (VHRS) images available on Google Earth Pro. This dataset was used to calibrate the classification model using a combination of Sentinel-1, Sentinel-2, and PlanetScope images from the NICFI program. Next, automation was implemented to produce maps for 2016 and 2021. Finally, spatial and statistical analysis was conducted to track acacia plantations from the Makala (2009-2013) and PGAPF (2017-2018) projects to assess their long-term sustainability. The classification results showed an overall accuracy of 90% with a kappa coefficient of 0.87, and an accuracy of 92% for the 'acacia' class. The area of acacia plantations was 16,991 hectares in 2016, then decreased to 11,919 hectares in 2019 before rising to 21,463 hectares in 2021. However, the state of acacia plantations is alarming. There is a 57% loss rate for the Makala project and a 6% loss rate for the PGAPF project. Only 6% of the Makala project plantations have been renewed. Fires have also had a significant impact, with a fire rate of 80% in 2016, 49% in 2019, and 60% in 2021 for the Makala project, while for the PGAPF project, fire rates were 20% in 2019 and 57% in 2021. Given the ecosystem services that agroforestry systems can provide in the wood supply region, it is imperative to review current technical practices and adopt sustainable management measures to ensure the long-term viability of plantations and their contribution to the wood-energy supply of the city of Kinshasa.
Les plantations d'acacia jouent un rôle important dans la filière bois-énergie en contribuant à la production de charbon de bois tout en préservant les forêts naturelles. L'utilisation de l'imagerie satellite s'est avérée efficace pour étudier les systèmes agroforestiers à base d'acacia dans la région d'approvisionnement en bois-énergie de Kinshasa. L'objectif de cette étude était d'évaluer la faisabilité méthodologique de produire des cartes annuelles des plantations d'acacia dans cette région, puis d'évaluer l'impact des initiatives d'afforestation à base d'acacia dans la zone. Cette étude s'est déroulée en trois phases distinctes : tout d'abord, la création d'un jeu de données par photo-interprétation à partir d'archives d'images à très haute résolution spatiale (THRS) disponibles sur Google Earth Pro, ce jeu de données a servi à calibrer le modèle de classification en utilisant une combinaison d'images Sentinel-1, Sentinel-2 et PlanetScope du programme NICFI. Ensuite, l'automatisation a été mise en œuvre pour produire des cartes en 2016 et 2021. Enfin, une analyse spatiale et statistique a été réalisée pour suivre les plantations d'acacia des projets Makala (2009-2013) et PGAPF (2017-2018) afin d’analyser leur durabilité dans le temps. Les résultats de la classification ont montré une précision globale de 90 % avec un coefficient kappa de 0,87, et une précision de 92 % pour la classe 'acacia'. La surface des plantations s’élevait à 16 991 hectares en 2016, puis est passée à 11 919 hectares en 2019 avant de revenir à 21 463 hectares en 2021. Cependant, les plantations d'acacia présentent un état alarmant. On observe un taux de perte de 57 % pour le projet Makala et six pourcents pour le projet PGAPF. Seulement six pourcents des plantations du projet Makala ont été renouvelées. Les incendies ont également eu un impact significatif, avec un taux d'incendie atteignant 80 % en 2016, 49 % en 2019 et 60 % en 2021 pour le projet Makala, tandis que pour le projet PGAPF, les taux d'incendie étaient de 20 % en 2019 et 57 % en 2021. Compte tenu des services écosystémiques que les systèmes agroforestiers peuvent fournir dans la région d'approvisionnement en bois, il est impératif de revoir les pratiques techniques actuelles et d'adopter des mesures de gestion durable afin de pérenniser les plantations dans le temps et leur contribution à l’approvisionnement en bois-énergie de la ville de Kinshasa.
Fichier principal
Vignette du fichier
KOFFI_2023.pdf (13.62 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-04510900 , version 1 (19-03-2024)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-04510900 , version 1

Cite

Kossi Jacob Koffi. Suivi des plantations d’acacias et de leur taux de renouvellement dans le bassin d’approvisionnement en bois-énergie de Kinshasa. Sciences de l'environnement. 2023. ⟨dumas-04510900⟩
1 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More