Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les immigrants français à Montréal d'après le recensement de 1911

Résumé : L'histoire de l'immigration est un courant relativement nouveau. Les historiens commencent à l'étudier à partir des années 1960/1970 et plus profondément dans les années 1980 en France (F. Weil) et au Québec (S. Taschereau, P.-A. Linteau). L'intérêt est donc tardif. Dans un premier temps, ce sont surtout les sociologues et les économistes qui se sont penchés sur la question. L'engagement des historiens permet d'appréhender le bagage socioculturel des migrants, autrefois mis de côté au profit des aspects quantitatifs et pathologiques (conséquences sur le pays d'origine et d'accueil).
La fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle est une époque charnière de l'histoire des migrations transatlantiques, à la fois héritière d'un processus ancien et caractéristique d'un nouveau contexte (influence des bouleversements de l'époque tels que : urbanisation, industrialisation, développement du capitalisme, innovation des transports). L'immigration française s'inscrit donc dans un contexte international nouveau.
L'historiographie dévoile un nombre restreint d'immigrants français au Canada. Ce phénomène n'en reste pas moins inintéressant. Sa particularité majeure tient en sa régularité tout au long de la période. Jamais entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle (jusqu'à 1930), elle ne s'est interrompue.
À travers ce mémoire, il s'agit de se demander en quoi un recensement permet-il à un historien d'appréhender une population migrante ? Plus précisément, quelles informations livre celui de 1911 au sujet des immigrants français à Montréal ? L'immigration française est-elle un modèle migratoire singulier ?
Le principal apport de ce mémoire réside dans le fait que le recensement des immigrants français des quartiers Saint-Jacques et Sainte-Marie de Montréal n'a jamais été étudié auparavant pour 1911.
Les Français sont peu nombreux (1% de l'immigration canadienne). En 1911, à Montréal, il s'agit majoritairement de jeunes hommes âgés de la trentaine et mariés. La situation des immigrantes témoigne de la place des femmes dans la société de l'époque (dépendantes au moins financièrement de leur mari) dans la mesure où l'essentiel des immigrantes sont mariées.
Si les immigrants français ont tendance à épouser des compatriotes (endogamie matrimoniale), ils sont très bien intégrés dans la société montréalaise. En effet, plusieurs indices attestent cette acculturation (la présence sur le sol montréalais depuis longtemps, l'apprentissage de l'anglais, la naturalisation). D'ailleurs, si la comparaison avec l'étude d'Ingrid Fillot sur les migrants français de 1901 montre que le profil des Français a peu changé, elle prouve leur encrage dans la société. En effet, la comparaison avec les secteurs d'activité montre qu'en une décennie, les Français ont su s'adapter aux changements de la sphère économique. Ils ont accompagné et profité des changements (importance croissante du secteur secondaire et la percée du tertiaire) et des modernisations de Montréal.
Contrairement aux Italiens beaucoup plus visibles, les immigrants français se fondent plus facilement dans la société montréalaise. Ils ne constituent pas de communauté et leurs enjeux sont différents de ceux des Italiens (pour ces derniers les enjeux de la langue, de la communauté d'entre-aide et religieuse sont des éléments indissociables de leur processus migratoire, leurs conditions de vie sont plus précaires que celles des Français). L'immigration française présente donc des traits caractéristiques.
Des zones d'ombre restent encore à soulever, à l'instar de la motivation exacte des immigrants, le nombre exact des retours et leurs parcours migratoires précis.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [41 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00424796
Contributor : Uga Ufr Arsh <>
Submitted on : Saturday, October 17, 2009 - 3:52:56 PM
Last modification on : Tuesday, May 11, 2021 - 11:36:16 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, June 15, 2010 - 8:52:13 PM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00424796, version 1

Citation

Fanny Kittel. Les immigrants français à Montréal d'après le recensement de 1911. Histoire. 2009. ⟨dumas-00424796⟩

Share

Metrics

Record views

509

Files downloads

1828