Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La question des voix et de l'identité dans "Les Amours jaunes" de Tristan Corbière

Résumé : Notre dossier de recherche de M1 s'articule autour de la question des voix et de l'identité dans Les Amours jaunes de Tristan Corbière. C'est qu'en effet, cette poésie originale fait intervenir une multiplicité de voix, sous formes de dialogues, de monologues intérieurs, par sa variété des registres de langue et la multiplicité des sujets qu'elle traite. De cette alternance de voix parfois contradictoires nous semble résulter un problème concernant l'énonciation de la parole poétique. Qui parle ? Comment interpréter les glissements concernant l'énonciation, lorsqu'il ne s'agit au fond que d'un seul et même individu qui prend toutes ces voix en charge ? Et qu'en est-il alors de son identité ? Pour traiter de ces questions, nous commençons par replacer Corbière dans le contexte poétique global qui l'a vu écrire son œuvre. Nous constatons que s'y révèlent de nombreux points communs avec certains de ses contemporains (Lautréamont, Rimbaud, Verlaine), sans pour cela qu'il n'en eût jamais entendu parler. Il est également remarquable que Les Amours jaunes semblent dépositaires des traditions littéraires les plus hétéroclites, de la poésie médiévale au romantisme, du pétrarquisme aux romans de marine, etc. Or, cette diversité participe également de la multiplicité des voix. Aussi, dans un deuxième temps, nous attachons-nous à analyser, dans le détail, le jeu polyphonique à l'œuvre dans le recueil, avant de proposer la notion d'hybridité, s'appliquant à la poésie de Corbière. Par hybridité, nous entendons l'ambiguïté fondamentale attachée presque au moindre vers du recueil, bouleversant l'herméneutique traditionnelle, tant des éléments hétéroclites peuvent se retrouver mêlés, fondus en une écriture dense et complexe ; ainsi, lyrisme et sarcasme, tendresse et brutalité, ironie et sincérité alternent dans ces vers dont nulle interprétation définitive ne saurait rendre compte. Enfin, se pose la question des conséquences de cette polyphonie et de cette hybridité sur l'énonciation : le sujet poétique en est comme éclaté, éparpillé en ces diverses voix comme en autant de différentes instances. Puis, au-delà d'éclatement, nous parlerons de "dépossession", en ce que le poète semble volontairement se débarrasser d'une maîtrise classique et rationnelle de la langue, créant une poésie qui n'est pas étrangère à celle que prôneront, quelques années plus tard, les surréalistes.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00517390
Contributor : Uppa - Bibliothèque Spécialisée Érasme <>
Submitted on : Tuesday, September 14, 2010 - 2:59:52 PM
Last modification on : Tuesday, February 2, 2021 - 3:40:03 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, December 15, 2010 - 2:46:56 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00517390, version 1

Collections

Citation

Hugo Lassalle. La question des voix et de l'identité dans "Les Amours jaunes" de Tristan Corbière. Littératures. 2010. ⟨dumas-00517390⟩

Share

Metrics

Record views

684

Files downloads

10282