Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les mythes sotériologiques

Résumé : Il y a dans la mythologie grecque un important rapport entre diverses forces qui agissent selon un mécanisme universel : elles n'ont pas les mêmes finalités, et c'est ainsi qu'alors que certaines agissent dans le but d'établir une structure et d'aboutir à une civilisation, d'autres au contraire œuvrent pour déformer ce qui a été construit, tendant par conséquent à ramener le monde dans son état d'origine, c'est-à-dire Chaos. Les entités principales de la mythologie grecque sont les dieux, les mortels et les monstres, chacun jouant un rôle primordial dans le système universel : tandis que les dieux sont les garants de la civilisation et de l'ordre, les monstres ravagent les contrées dans lesquelles ils résident, les rendant désolées, stériles : c'est un univers opposé au milieu civil, le monde sauvage, chaotique, hostile aux mortels, et faisant même horreur aux dieux eux-mêmes. C'est pourtant cette interaction entre ces deux forces contraires qui va mettre en place le concept de crime, de souillure, et de rédemption : bien que les mortels soient entre les murs de la cité, il n'en reste pas moins qu'ils peuvent soudainement basculer dans le monde sauvage en se laissant guider par des sentiments ou des idées malsains, comme la convoitise ou la haine, ce qui les pousse alors parfois à se rendre coupable du crime en faisant couler le sang d'un de leur semblable. Plus étonnant encore, assassinat et meurtre peuvent aussi être provoqués sous l'influence des dieux, que cela à cause d'un courroux divin, tel Héraclès massacrant ses enfants suite à une folie provoquée par Héra, ou une vengeance légitime telle celle demandée à Oreste par Apollon. Mais une fois que l'homme s'est rendu coupable du crime, il pose alors le pied sur le terrain des monstres, lequel se révèlera être un univers horrifiant dont il sera important de s'affranchir afin de revenir sous l'instance du cercle divin et de mériter à nouveau de séjourner parmi ses semblables dans la cité. C'est alors que le souillé se lance en quête de la rédemption, ce salut qui lui permettra de se libérer de l'emprise du monde sauvage : cependant, il doit alors effectuer un parcours parsemé d'épreuves, rencontrant souvent des situations marqués par ces forces malsaines : complots, stérilité frappant la contrée dans laquelle ils se sont réfugiés, il faudra alors continuer le périple jusqu'à ce qu'il se termine, soit par la découverte d'un purificateur suffisamment puissant pour laver la marque du crime, soit par la rencontre avec le monstre, incarnation physique de cette force maléfique qui conduit le mortel à en venir au meurtre ou l'assassinat. Ceux capables de mener ces épreuves à leur terme ont, dans la mythologie grecque, le titre de héros, des mortels qui se sont distingués en triomphant de cette adversité et en parvenant à obtenir le salut.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00517481
Contributor : Uppa - Bibliothèque Spécialisée Érasme <>
Submitted on : Tuesday, September 14, 2010 - 4:28:39 PM
Last modification on : Friday, January 15, 2021 - 9:22:53 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, December 15, 2010 - 2:49:44 AM

Licence


Copyright

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00517481, version 1

Collections

Citation

Mathieu Abelard. Les mythes sotériologiques. Littératures. 2010. ⟨dumas-00517481⟩

Share

Metrics

Record views

605

Files downloads

841