Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Le portrait en médaillon dans la sculpture funéraire romaine du XVIIIe siècle

Résumé : Le portrait en médaillon dans la sculpture funéraire à Rome au XVIIIe siècle est une forme ancrée dans une histoire, une société et une symbolique précises. Cette forme, venue de l'imago-clipeata antique due à l'engouement des découvertes archéologiques, se voit dotée d'une signification nouvelle. Elle implique désormais, selon le célèbre théoricien Rudolph Wittkower, une distanciation entre le défunt et son image en prenant la forme du portrait, image funéraire par excellence car ressemblante et à la fois sans vie. Mais elle indique aussi, selon le non moins célèbre Erwin Panofsky, une incarnation de l'âme et la présence de putti en révèle le transport au ciel. Cette forme, entourée de tout un vocabulaire funéraire caractérisant la fonction et les mérites du défunt mais aussi le concept de la Mort, se déploie sur des tombeaux dédiés à des personnes aux statuts sociaux différents. Prélats et grands aristocrates côtoient des hommes et des femmes issus de la petite noblesse mais également des artistes. Cependant, ils ne sont pas égaux dans leurs représentations et, la richesse, la grandeur et l'emplacement près du choeur, sont souvent réservés aux plus éminents d'entre eux. Enfin, on peut déceler différents styles d'exécution, en rapport avec l'époque de leur réalisation mais aussi leurs auteurs. Trois grands courants traversent ce siècle. On peut identifier un baroque finissant aux traits encore imprégné d'un faste rococo et souvent apprécié des artistes romains. Un baroque tempéré et élégant adopté par les artistes du Nord de l'Italie et quelques Français, dont le principal représentant est le florentin Filippo Della Valle. Et pour finir, un style plus froid et épuré, quasiment néo-classique, pratiqué surtout à la fin du siècle et affectionné par les artistes français. Toutes ces caractéristiques en font une image révélatrice de la culture romaine du XVIIIe siècle et de la place de cette ville sur la scène internationale : un nouveau grand foyer de création artistique.
Complete list of metadata

Cited literature [63 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00539053
Contributor : Uga Ufr Arsh <>
Submitted on : Friday, March 11, 2011 - 10:43:37 AM
Last modification on : Tuesday, May 11, 2021 - 11:36:16 AM
Long-term archiving on: : Sunday, June 12, 2011 - 2:23:01 AM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00539053, version 1

Citation

Anaïs Ciavaldini. Le portrait en médaillon dans la sculpture funéraire romaine du XVIIIe siècle. Art et histoire de l'art. 2010. ⟨dumas-00539053⟩

Share

Metrics

Record views

916

Files downloads

4012