Actualités sur la vitamine D et nouvelles perspectives thérapeutiques - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2011

Actualités sur la vitamine D et nouvelles perspectives thérapeutiques

(1)
1

Abstract

Les connaissances concernant la vitamine D ou Calcitriol ont beaucoup évolué ces dernières années. La vitamine D ne répond pas à la définition stricte de "vitamine". Elle est désormais considérée comme une hormone : elle agit via un récepteur nucléaire et elle est synthétisée de façon endogène à 90% à partir du cholestérol et du rayonnement solaire UVB. Le renforcement des mesures de protection vis à vis du soleil a conduit, cette dernière décennie, à une hypovitaminose D mondiale qui atteint toutes les populations, quels que soient l'âge ou le sexe. Le problème est que cette hypovitaminose est souvent sous-diagnostiquée car si les symptômes de la carence sont bien connus, ceux du subdéficit sont peu spécifiques. À long terme, cela conduit à une fragilisation osseuse pouvant mener à l'ostéoporose. L'étude de la répartition dans l'organisme des récepteurs de la vitamine D ou VDR a permis, ces dernières années, d'attribuer à la vitamine D un grand nombre d'effets pluritissulaires, à haut potentiel thérapeutique. Ainsi, on retrouve le VDR au niveau tissu osseux, des muscles, des cellules immunitaires, du cartilage, du rein, du tissu cardiaque, des glandes mammaires, des surrénales, des testicules, des ovaires, du pancréas, de l'intestin, de l'hypophyse, de la thyroïde, des parathyroïdes, de l'appareil urinaire et du cerveau. Les recommandations actuelles concernant les apports quotidiens en vitamine D devraient être revus à la hausse et être rédigés plus précisément, selon l'âge et la physiopathologie. Elles pourraient aussi être élargies à d'autres indications si les études en cours d'évaluation dans de nombreuses affections (diabète de type 1, immunité, certains cancers, trouble de l'humeur..) confirmaient le bénéfice soulevé par des études épidémiologiques. Dans l'indication actuelle, une supplémentation par la vitamine D naturelle (huiles de poisson ou vitamine D produite à partir de levures) est cependant à privilégier du fait de la possible apparition d'une dépendance à la vitamine D de synthèse.
Fichier principal
Vignette du fichier
2011GRE17063_murry_elsa_1_D_.pdf (4.9 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00650330 , version 1 (09-12-2011)

Identifiers

Cite

Elsa Murry. Actualités sur la vitamine D et nouvelles perspectives thérapeutiques. Sciences pharmaceutiques. 2011. ⟨dumas-00650330⟩
490 View
8121 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More