Prise en charge de la petite traumatologie en médecine générale - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2011

Prise en charge de la petite traumatologie en médecine générale

Abstract

Le but de cette étude est de faire le point sur la prise en charge de la petite traumatologie en médecine générale et de déterminer les facteurs l'influençant. Méthode : Étude quantitative s'étalant sur une période allant du 2 mai 2011 au 31 juillet 2011 par le biais d'un questionnaire envoyé à 395 médecins généralistes tirés au sort et exerçant dans le département de la Seine Maritime. Résultats : Il y a eu 165 questionnaires exploitables soit un taux de réponse de 44,3%. L'échantillon est composé de 115 hommes et 49 femmes. 31,1 % des médecins exercent en zone rurale et 68,9% en zone urbaine. Il y a 23,8% des médecins interrogés qui ont une formation spécifique à la traumatologie avec une différence significative en faveur des hommes (p = 0,009). Concernant les plaies, 68,3% des médecins affirment effectuer des sutures en cabinet dont 45% n'utilisent pas d'anesthésie et 21,5% pratiquent les sutures des muqueuses en cabinet. 26 médecins effectuent la réinsertion unguéale en cabinet. Il y a une différence significative entre la pratique des sutures et la zone d'activité (p < 0,0001) et de même selon le type d'installations (p = 0,0127). Pour les brûlures, la grande majorité prend en charge les brûlures du 1er et du 2ème degré superficiel. Le suivi et les pansements sont effectués par les infirmières dans 81% des cas. Dans les entorses de cheville, 66% des médecins interrogés n'utilisent pas les critères d'Ottawa. Les utilisateurs de ces critères sont surtout les médecins ayant une formation à la traumatologie. Dans 46,9% des cas, pour la réalisation d'une radiographie, les médecins envoient les patients aux urgences. Conclusion : On observe une population médicale vieillissante et aussi une féminisation de la profession. Il n'y a pas beaucoup de consensus sur la prise en charge de la petite traumatologie en médecine générale. Les médecins en zone rurale effectuent plus d'actes que leurs confrères en zone urbaine.
Fichier principal
Vignette du fichier
COOWAR_Beelal.pdf (2.7 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00659773 , version 1 (13-01-2012)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00659773 , version 1

Cite

Beelal Coowar. Prise en charge de la petite traumatologie en médecine générale. Médecine humaine et pathologie. 2011. ⟨dumas-00659773⟩
803 View
2736 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More