Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Stagnation de la dilatation en phase active du travail chez la primipare à bas risque : quelle durée d'expectative ?

Résumé : Hypothèse de l'étude : L'allongement de la durée d'expectative en phase active du travail permet d'augmenter le taux d'accouchements par voie basse sans altération du pronostic maternel et néonatal. Objectifs secondaires : Évaluer la prise en charge des stagnations de la dilatation en phase active du travail. Déterminer des facteurs de risques de stagnation de la dilatation en phase active du travail chez la primipare à bas risque. Matériel et méthode : Étude rétrospective, descriptive, unicentrique cas-témoins sur quatre ans portant sur 150 primipares. 71 patientes appartenant au groupe A (stagnation <= 2 heures). Les critères étudiés étaient les caractéristiques maternelles et néonatales. Résultats : La prise de poids, les présentations postérieures et hautes et la mauvaise contractilité utérine seraient des critères péjoratifs, augmentant le risque d'aboutir à la réalisation d'une césarienne, malgré un allongement de la durée d'expectative. Cet allongement accroît la probabilité d'Accouchement par Voie Basse (AVB) mais semble également augmenter le risque d'Hémorragie de la Délivrance (HDD). Les hémorragies sont corrélées à un prolongement de la durée du travail, du poids de naissance croissant et ce, sans augmentation de la morbidité néonatale.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00671707
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Saturday, February 18, 2012 - 2:16:42 PM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 10:24:01 AM
Long-term archiving on: : Saturday, May 19, 2012 - 2:25:29 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00671707, version 1

Citation

Laura Kerleaux. Stagnation de la dilatation en phase active du travail chez la primipare à bas risque : quelle durée d'expectative ?. Gynécologie et obstétrique. 2010. ⟨dumas-00671707⟩

Share

Metrics

Record views

1865

Files downloads

1476