Le mildiou de l'artichaut, modèle épidémiologique et moyens de lutte - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Le mildiou de l'artichaut, modèle épidémiologique et moyens de lutte

Marie Cochennec
  • Function : Author

Abstract

The main artichoke fungus problem in Brittany is downy mildew on leaves and flowers provoked by an oomycete Bremia lactucae Regel. Chemical control products are really scarce. Consequently over the last few years, downy mildew on artichoke modelling (MILART) and alternative products for controlling pathogens have been considered. The problem of this work was to know if protection against downy mildew can be improved by MILART and the use of alternative control products with the aim of adjusting and validating MILART, and to test resistance inducers in laboratory and field. Many simulations conducted with different parameters were compared to downy mildew growth within the network of fields followed from 2008 to 2011. Linear regressions and ANOVA have led to adjusting MILART. Then, with correct parameters, simulations with the data 2012 are conducted to validate MILART. A trial was carried out to compare model strategy with the classic downy mildew control strategy. The model MILART was validated for 'Alerte' dates. But calculation of first sporulation could not be validated, and had to be adjusted again notably with the improvement of data on Bremia lactucae conservation in winter. At the same time, many resistance inducers were tested in laboratory and fields. Three resistance inducers, P11T14 at 2,5%, P12JD04 at 3% and P10A04 at 2,5%, showed interesting results in laboratory. They were all tested in real field conditions. The first results revealed that P11T14 is the most effective against the downy mildew of artichoke.
Le premier problème fongique de l'artichaut en Bretagne est le mildiou du feuillage et des capitules causé par un oomycète Bremia lactucae Regel. Les spécialités phytosanitaires homologuées pour cet usage sont très peu nombreuses. Dans ce contexte, depuis quelques années, des réflexions sont menées sur un modèle de prévisions des risques de mildiou (MILART) et sur des produits alternatifs. La problématique de ce travail était de savoir si la protection phytosanitaire contre le mildiou de l'artichaut peut être améliorée via le modèle MILART et l'utilisation de produits alternatifs. Les objectifs ont été d'ajuster et valider le modèle MILART, et de tester des stimulateurs de défense des plantes (SDP) en laboratoire et au champ. Plusieurs simulations réalisées avec divers paramétrages ont été comparées avec l'évolution du mildiou dans le réseau de parcelles suivies de 2008 à 2011. Des régressions linéaires simples et des ANOVA ont permis d'ajuster le modèle. Puis, avec les paramètres ajustés, des simulations ont été effectuées avec les données 2012 dans le but de valider MILART. Un essai a aussi été mis en place pour comparer une stratégie de conduite par le modèle avec une stratégie conventionnelle de protection contre le mildiou. Le modèle MILART a ainsi pu être validé pour l'émission des dates. En revanche, le calcul de première sporulation n'a pas pu être validé et doit encore être ajusté, notamment en améliorant les connaissances fondamentales sur la conservation de Bremia lactucae en hiver. En parallèle, plusieurs SDP ont été testés en laboratoire et au champ. Trois SDP, le P11T14 à 2,5%, le P12JD04 à 3% et le P10A04 à 2,5%, se sont montrés intéressants au laboratoire. Ils ont été testés dans les conditions réelles de plein champ. Les premiers résultats ont révélé l'efficacité du P11T14 contre le mildiou de l'artichaut.
Fichier principal
Vignette du fichier
MarieCochennec_Mildiou_artichaut.pdf (2.06 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00737664 , version 1 (03-10-2012)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00737664 , version 1

Cite

Marie Cochennec. Le mildiou de l'artichaut, modèle épidémiologique et moyens de lutte. Sciences agricoles. 2012. ⟨dumas-00737664⟩
300 View
1632 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More