Sarcoidose : la néphrite interstitielle granulomateuse - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Sarcoidose : la néphrite interstitielle granulomateuse

Abstract

La sarcoïdose est une maladie multiviscérale fréquemment révélée par une atteinte pulmonaire. La physiopathologie est mal connue, des facteurs environnementaux, infectieux, et génétiques sont probablement à l'origine de la maladie. Toutes les ethnies sont concernées, plus fréquemment les femmes, au début de l'âge adulte. D'autres organes que le poumon sont atteints : la peau, les yeux, le coeur, le système nerveux. La découverte d'un granulome épithélioïde sans nécrose caséeuse à l'examen histologique permet le diagnostic, après exclusion des autres granulomatoses. Le pronostic est favorable, plus de 50% des patients ne nécessitent pas de traitement. La corticothérapie est le traitement de référence, il n'y a pas de concensus sur la posologie à l'initiation, ni sur la durée. Le rein peut être atteint dans toutes ses structures, la première cause d'insuffisance rénale dans la sarcoïdose est l'hypercalcémie et l'hypercalciurie. L'atteinte parenchymateuse la plus fréquemment rencontrée est la néphrite interstitielle granulomateuse. L'étude porte sur onze patients pour lesquels l'examen histologique rénal a diagnostiqué une néphrite interstitielle granulomateuse associée à une sarcoïdose. Tous les patients présentaient une insuffisance rénale aigue, associée dans la majorité des cas à une protéinurie supérieure à 0.3 g/24h. Pour 4 patients, le diagnostic de sarcoïdose était déjà posé. Pour 3 patients, l'examen histologique retrouvait des lésions glomérulaires ; pour une patiente, des lésions de microangiopathie thrombotique. Tous les patients bénéficiaient d'une corticothérapie, permettant l'amélioration de la fonction rénale dans tous les cas ; un patient retrouvait une fonction rénale normale. La fréquence de la néphrite interstitielle granulomateuse sarcoïdosique est probablement sous estimée, la présentation clinique est le plus souvent silencieuse. L'association à une atteinte glomérulaire a déjà été décrite. La corticothérapie permet l'amélioration ou la stabilisation de la fonction rénale. L'atteinte rénale peut être concomittante du diagnostic de sarcoïdose ou peut émailler l'évolution d'un patient déjà suivi. Ces constatations montrent donc l'intérêt de la surveillance de la créatininémie et de la calcémie chez un patient suivi pour une sarcoïdose.
Fichier principal
Vignette du fichier
Poussard_Gwenaelle.pdf (4.1 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

dumas-00745332 , version 1 (25-10-2012)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00745332 , version 1

Cite

Gwenaëlle Poussard. Sarcoidose : la néphrite interstitielle granulomateuse. Médecine humaine et pathologie. 2012. ⟨dumas-00745332⟩
2850 View
3962 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More