Fertilité après une chirurgie d'endométriose : quelle gestion du désir de grossesse? - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Fertilité après une chirurgie d'endométriose : quelle gestion du désir de grossesse?

Abstract

Objectif : Évaluer la fertilité et la gestion du désir de grossesse après une chirurgie d'endométriose. Matériel et Méthodes : Étude rétrospective évaluant la fertilité de 58 patientes, appartenant à la cohorte CIRENDO, présentant un désir de grossesse au cours de l'année qui suit une chirurgie d'endométriose. Les critères de jugement sont l'obtention d'une grossesse, le délai, le mode d'obtention et l'issue. Résultats : Dans notre série, constituée de patientes prises en charge pour une endométriose pelvienne, opérées pour la première fois ou pour des récidives, nous constatons, avec un suivi minimum de 15 mois, un taux de première grossesse de 77.6%, obtenue après un délai moyen de 5.6 mois ± 5.5 par rapport à l'arrêt du blocage ovarien et de 9.6 mois ± 5.6 par rapport à l'intervention chirurgicale. Le taux de grossesse évolutive est de 72.4% et le taux d'accouchement d'enfant né vivant est de 60.3%. Le taux de grossesse spontanée est de 71.1%. Parmi les patientes ayant recours à une technique d'AMP, le taux de grossesse est de 76.5%. L'orientation initiale des patientes, vers une conception spontanée ou vers une prise en charge en AMP, par l'équipe médicale, établie à l'aide du dossier médical et des résultats du bilan de fertilité réalisé à partir du deuxième cycle spontané, est le critère prédictif majeur de la fertilité postopératoire. Le taux de première grossesse est significativement plus élevé lorsqu'une conception spontanée a été autorisée : 93.3% vs 60.7%, p 0.02 Le refus par la patiente d'une AMP proposée est un facteur péjoratif important sur la fertilité. Parmi les huit patientes refusant une prise en charge en AMP, aucune grossesse évolutive n'a été observée. Conclusion : La prise en charge chirurgicale des patientes présentant une endométriose permet l'amélioration des résultats de la conception spontanée et contribue à une meilleure sélection des patientes adressées pour une AMP. Compte tenu du risque de récidive postopératoire des douleurs et des lésions d'endométriose, et de la diminution des chances de grossesse spontanée au-delà de 12mois, nous considérons justifiée la réalisation précoce d'un bilan de fertilité du couple afin de ne pas méconnaitre d'autres facteurs associés d'infertilité qui pourraient retarder la conception. À partir des données peropératoires et du bilan de fertilité, l'orientation des patientes opérées vers la conception spontanée ou l'AMP a un rôle central dans la mise en route rapide d'une première grossesse après la chirurgie de l'endométriose.
Fichier principal
Vignette du fichier
POTEL_Stephanie.pdf (3.77 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00745735 , version 1 (26-10-2012)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00745735 , version 1

Cite

Stéphanie Potel. Fertilité après une chirurgie d'endométriose : quelle gestion du désir de grossesse?. Médecine humaine et pathologie. 2012. ⟨dumas-00745735⟩
1469 View
4164 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More