Interactions entre mycorhization, nutrition en phosphore et adaptation de la plante à la toxicité du nickel sur substrat ultramafique. Vers une optimisation de la mycorhization d'Alphitonia neocaledonica - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Interactions entre mycorhization, nutrition en phosphore et adaptation de la plante à la toxicité du nickel sur substrat ultramafique. Vers une optimisation de la mycorhization d'Alphitonia neocaledonica

Antoine Pierart

Abstract

The main objective of this work was to determine the optimal concentration of phosphorus leading to the best mycorrhization of Alphitonia neocaledonica on ultramafic (UF) topsoil. The experiment was conducted at the University of New Caledonia, Noumea, between March and September 2012. Five concentrations were tested (0 ; 0,2 ; 0,5 ; 1 ; 2 t.ha-1 Superphosphate Triple (ST)), spread over 100 plants inoculated and 100 plants non-inoculated, placed on the UF topsoil in controlled irrigation. Plant growth, rate of mycorhization (%M) and sporulation were followed during one year. At the end of the experiment, biomass (fresh and dry) was measured and the mineral and metal concentrations were determined by atomic absorption spectrometer. The optimum of %M (18% ±2) and sporulation (5200 ±890 spores/100g of dry soil) were obtained for a ST concentration of 1t.ha-1 (210kg.ha-1 P, P3). At this concentration, a significant positive MGR (mycorrhizal growth response) was observed (+2.1 cm). Likewise, a rebalancing of the Ca/Mg ratio and an improvement of P and K absorption (correlated to the %M, r ²=0,91 in the roots) were measured in inoculated plants. Concentrations of Ni, Co and Cr have been significantly reduced in root by mycorrhization but translocation to the aerial parts of these elements is increased by mycorrhization (resp. x1,5 - x32 - x41 in P3). Finally, a higher water content was measured in inoculated plants (+12% H20 in P3), with a maximum in P0 (+25% H20). The absence of N and K fertilization in P0 seems to be the cause of this difference between P0 and P3. In conclusion, our studies highlight that an optimal concentration of 1t.ha-1of ST can be made to maximize the mycorrhization of A. neocaledonica on UF topsoil. It will now be necessary to determine which are the consequences of these amendments on scrubland ecosystems because the phosphorus lack is a very limiting factor of the mycorrhizal symbiosis down there
L'objectif principal de ce travail a été de déterminer la concentration optimale en Phosphore permettant la meilleure mycorhization d'Alphitonia neocaledonica sur topsoil ultramafique (UF). L'expérimentation a été conduite à l'Université de Nouvelle-Calédonie, Nouméa, entre Mars et Septembre 2012. Cinq concentrations ont été testées (0 ; 0,2 ; 0,5 ; 1; 2 t.ha-1 de Superphosphate Triple (ST)), réparties sur 100 plantes inoculées et 100 plantes non inoculées, placées sur du topsoil UF en irrigation contrôlée. La croissance des plantes, le taux de mycorhization (%M) et de sporulation ont été suivis pendant un an. En fin d'expérimentation, la biomasse (fraîche et sèche) a été mesurée et les concentrations minérales et métalliques ont été déterminées au spectromètre à absorption atomique. L'optimum de %M (18% ± 2) et de sporulation (5200 ± 890 spores/100g de sol sec) ont été obtenues pour une concentration en ST de 1t .h-1 (210kg.ha-1 de P (P3)). A cette concentration, une MGR (Réponse de croissance mycorhizienne) positive significative a été observée (+2,1cm). De même, un rééquilibrage du ratio Ca/Mg ainsi qu'une amélioration de l'absorption de P et de K (corrélée au %M, r²=0,91 dans les racines) ont été mesurées chez les plantes inoculées. Les concentrations en Ni, Co et Cr racinaires ont significativement été diminuées par la mycorhization mais la translocation vers les parties aériennes de ces éléments est augmentée par la mycorhization (resp. x1,5 - x32 - x41 en P3). Enfin, une teneur en eau plus importante a été mesurée chez les plantes inoculées (+12%H20 en P3), avec un maximum en P0 (+25%H20). L'absence de fertilisation N et K en P0 semble être à l'origine de cet écart entre P0 et P3. En conclusion, nos travaux mettent en évidence une concentration optimale d'1t.ha-1 en ST à apporter pour maximiser la mycorhization d'A. neocaledonica sur topsoil UF. Il faudra à présent déterminer quelles sont les conséquences de ces apports sur les écosystèmes des maquis miniers dans la mesure où la carence en phosphore y est naturellement un élément très limitant de la symbiose mycorhizienne.
Fichier principal
Vignette du fichier
Antoine_Pierart_Interactions_mycorhization_phospore_toxicite_nickel.pdf (5.28 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00745807 , version 1 (26-10-2012)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00745807 , version 1

Cite

Antoine Pierart. Interactions entre mycorhization, nutrition en phosphore et adaptation de la plante à la toxicité du nickel sur substrat ultramafique. Vers une optimisation de la mycorhization d'Alphitonia neocaledonica. Sciences agricoles. 2012. ⟨dumas-00745807⟩
208 View
4068 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More