Stevie Ray Vaughan, le blues et la modernité - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Stevie Ray Vaughan, le blues et la modernité

Abstract

In the eighties, a fabulous guitarist revolutionized the blues. Born throughout the pain of African American's esclavagism, the blues didn't go through the XX's century without some events. In a first time, White people ignored it. Nevertheless, it permitted the rock's blossoming. Abandoned by the Black people, it found continuity in the R&B. It knew a second birth in Great Britain. Thanks to the European White people's infatuation, the Americans had a passion for this music again. However it must attempt to emerge throughout the music's diversity it is in competition with. At this time, the musical business was very important. Moreover, the blues got to standardize itself and to lose its expressiveness. However, something has changed: from a music reserved for a submissive population, it went to an international music. White people, Black people and every socials class are passionate about it.
From his native Texas, Stevie Ray Vaughan learned this music and guitar as an self-taught person. He integrate old blues masters styles, but, he also learn recent music's, like psychedelic rock, funk, rockabilly or jazz. With all his knowledge, he revolutionized the blues without distorting it, giving it a new life. Throughout this dissertation, we will study how Stevie Ray Vaughan gave his extraordinary talents to the blues, while being a part of a tradition that he wants to preserve and transmit.
Dans les années 1980, un guitariste de génie va révolutionner le blues. Né dans la douleur de l'esclavage des Afro-Américains, le genre n'a pas traversé le XXe siècle sans péripéties. D'abord ignoré des Blancs, il a pourtant permis l'éclosion du rock. Délaissé par les Noirs, il a trouvé une continuité dans le rhythm'n'blues. C'est sur les terres britanniques qu'il trouve un souffle nouveau, et les Blancs d'Europe ravivent cette flamme dans une Amérique qui se passionne alors de nouveau pour cette musique. Mais elle doit se faire une place parmi toute la diversité de genres qui lui font concurrence, dans un business musical qui n'a jamais été aussi important. De plus, le blues tend à s'uniformiser et à perdre sa substance expressive, au profit d'un certain académisme. Toutefois, quelque chose a changé : d'une musique réservée à une population soumise, elle est passée à une musique d'envergure internationale, suscitant des passions chez les Blancs, les Noirs et dans toutes les couches sociales.
Stevie Ray Vaughan, de son Texas natal, s'est formé tout seul à cette musique et à son instrument qu'est la guitare. Il absorbe les styles des vieux maîtres du blues, mais il s'initie aussi aux musiques plus récentes, du rock psychédélique au funk, du rockabilly au jazz. Tout ceci va lui permettre de révolutionner le genre sans le dénaturer, lui insufflant une nouvelle jeunesse. À travers cette étude, nous étudierons la manière dont Stevie Ray Vaughan a mis ses extraordinaires talents de guitariste au service de la rénovation du blues, tout en s'inscrivant dans une tradition qu'il tient à préserver et transmettre.
Fichier principal
Vignette du fichier
Lazarini_Paul_-_Stevie_Ray_Vaughan.pdf (1.16 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00747907 , version 1 (02-11-2012)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00747907 , version 1

Cite

Paul Lazarini. Stevie Ray Vaughan, le blues et la modernité. Musique, musicologie et arts de la scène. 2012. ⟨dumas-00747907⟩
590 View
5103 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More