Chute du sujet âgé‎ : prévalence et parcours de soins en médecine générale‎ : une étude transversale déclarative multicentrique - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Chute du sujet âgé‎ : prévalence et parcours de soins en médecine générale‎ : une étude transversale déclarative multicentrique

Abstract

aContext: Each year, one out of three seniors over 65 years falls. This event is responsible for major comorbidities and is an entry into the loss of autonomy. Effective care of the falls remains limited, despite the fact that its complications are now well known. The main objective of this study was to develop a description of the course of treatment followed by the patients after a fall. The secondary objectives were to study, in the patient base of general practice, the prevalence of falls and the characteristics of seniors who fall, the description by the patient of the consequences of falls and the study of the reasons why patients inadequately inform their doctor or their entourage of their falls. Method: We realized a descriptive cross-sectional multicenter epidemiological study based on a collection of data concerning falls using a self-administered questionnaire delivered to patients over 65 consulting in general practice between November 2011 and May 2012. Results: 358 questionnaires were analyzed including 124 fallers. The study showed a prevalence of falls in general practice of 35% (95% CI = 30-40). In one third of the cases, no one was aware of the fall, even if it was accompanied by sometimes major secondary consequences. For the remaining 2/3, the entourage was consulted in ¼ of the cases, and the medical community in half of the cases. The other paramedical communities were rarely involved. The multiplication of falls did not lead to more consultation. Among the 124 fallers, a medical consultation was realized in only one case out of two while 75% of the falls were complicated. Patients did not consult (43%) because of a lack of interest in a screening for risk factors. Almost all fallers (92% mono-fallers and 96% poly-fallers) had at least one of the HAS gravity criteria and would deserve a thorough examination as secondary prevention. Less than 10% of these patients had received it. Among non-fallers, 64% had at least one gravity criteria and 5% reported having received targeted screening. In this study, risk factors for falls were a history of fracture after 50 years old, antidepressants and anxiolytics; and in poly-fallers taking sleeping pills, history of osteoporosis and an age greater than 80 years. Conclusion: The falls are undervalued because of a lack of information of the patients and their entourage on the importance of a medical screening after a fall, and because of the minimizing of the consequences by the patients. Implementation and evaluation of information on the risks of falls, and the interest of screening targeting patients and their families may allow an improvement in primary and secondary prevention.
Contexte : Chaque année, une personne âgée de plus de 65 ans sur trois chute. Cet évènement est responsable de comorbidités majeures et constitue une réelle entrée dans la perte d'autonomie. La prise en charge effective des chutes reste limitée, malgré ses complications maintenant bien connues. L'objectif principal de cette étude était de réaliser une description du parcours de soin suivi par les patients âgés au décours d'une chute. Les objectifs secondaires étaient d'estimer la prévalence des chutes, de caractériser les personnes âgées ayant chuté dans la patientèle des cabinets de médecine générale, de faire décrire par les patients chuteurs les conséquences rencontrées à cette occasion et de mettre en lumière leurs réticences à informer leur médecin ou leur entourage de leur chute. Méthode : Nous avons réalisé une étude épidémiologique transversale descriptive multicentrique (9 cabinets médicaux) basée sur un recueil de données autour de la chute par un auto-questionnaire délivré aux patients de plus de 65 ans consultant en cabinet de médecine générale entre novembre 2011 et mai 2012. Résultats : Trois cent cinquante huit questionnaires ont été analysés, dont cent vingt quatre chuteurs (35%). L'étude retrouvait une prévalence de la chute en cabinet de médecine générale de 35% (IC95% = 30-40). Dans un tiers des cas, personne n'était averti au décours d'une chute même si celle-ci était accompagnée de conséquences secondaires parfois majeures. Pour les 2/3 restants, l'entourage était consulté dans ¼ des cas, le corps médical dans la moitié des cas. Les autres para-médicaux n'étaient que rarement concertés. La multiplication des chutes n'entraînait pas plus de consultation. Parmi les cent vingt quatre chuteurs une consultation médicale était réalisée dans seulement 1 cas sur 2, alors que 75% des chutes étaient compliquées. Les patients ne consultaient pas par manque d'intérêt pour un dépistage de facteurs de risque pour 43% d'entre eux. La quasi-totalité des chuteurs (92% des mono-chuteurs et 96% des poly-chuteurs) avaient au moins un des critères de gravité énoncés par la HAS et mériteraient un examen approfondi en prévention secondaire. Moins de 10% de ces patients en avait bénéficié. Parmi les non-chuteurs, 64% présentaient au moins un critère de gravité et 5% déclaraient avoir bénéficié d'un dépistage ciblé. Dans cette étude les facteurs de risques de chute retrouvés étaient les antécédents de fracture après l'âge de 50 ans, la prise d'antidépresseurs et d'anxiolytiques. Chez les poly-chuteurs, les facteurs étaient la prise de somnifères, les antécédents d'ostéoporose et un âge supérieur à 80 ans. Conclusion : Les chutes restent donc sous évaluées tant par manque d'information du personnel soignant par le patient, par ignorance de l'intérêt d'une consultation post-chute, que par minimisation des conséquences par eux mêmes. La réalisation et l'évaluation d'une information sur les risques des chutes et l'intérêt du dépistage ciblant les patients et leur entourage pourraient permettre une amélioration de la prévention primaire et secondaire.
Fichier principal
Vignette du fichier
2012GRE15121_demeocq_therence_1_D_.pdf (1.03 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00750318 , version 1 (09-11-2012)

Identifiers

Cite

Thérence Demeocq. Chute du sujet âgé‎ : prévalence et parcours de soins en médecine générale‎ : une étude transversale déclarative multicentrique. Médecine humaine et pathologie. 2012. ⟨dumas-00750318⟩
271 View
2116 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More