Étude qualitative auprès de médecins généralistes de Marseille : vécus et représentations de l'aide au sevrage tabagique - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Étude qualitative auprès de médecins généralistes de Marseille : vécus et représentations de l'aide au sevrage tabagique

Myriam Sciolla
  • Function : Author
  • PersonId : 933240

Abstract

Introduction: The fight against smoking is one of the priorities of public health. As primary care physicians, the general practitioners have frequent and individualized contacts with their patients. This should allow them to detect smoking addiction and to support most patients in their efforts to quit smoking. Although they are conscious of the risks incurred by the smokers, the implication of the general practitioners is often insufficient. Method: This contradiction is the object of a qualitative survey. Semi-directive individual interviews have been conducted with general practitioners from Marseille. The "maximal variation" sampling method has been used, with a total of twenty-five interviews included from December 2011 to May 2012. Results: The interviews can be interpreted along two main lines. Smoking is above all a social behavior. Freedom of a lifestyle smoker sometimes takes precedence the medical approach in the relation between a patient smoker and his general practitioner. Moreover some aspects of the care in general practice are not well suited for an optimal assistance in smoking cessation. Conclusion: This qualitative survey demonstrates the interest of a collective reflection on the role of the general practitioner in a domain which concerns the individual's lifestyle. Some ideas are also suggested concerning the type of knowledge and support which could benefit to the general practitioners.
Introduction : La lutte contre le tabagisme est une des priorités de santé publique. En tant qu'intervenants de premier recours, les médecins généralistes ont des contacts fréquents et personnalisés avec leurs patients. Ceci devrait leur permettre de dépister et d'accompagner dans le sevrage tabagique le plus grand nombre de patients. Bien qu'ils connaissent les risques encourus par les fumeurs, l'implication des médecins généralistes dans cette démarche est souvent insuffisante. Méthode : Cette contradiction a été étudiée par une enquête qualitative. Des entretiens individuels semi-directifs ont été réalisés auprès de médecins généralistes marseillais. Un échantillonnage dit "en recherche de variation maximale" a permis d'inclure vingt-cinq médecins de décembre 2011 à mai 2012. Résultats : L'analyse des entretiens met en évidence deux pistes de réflexion. Le tabagisme est avant tout un comportement social. La notion de liberté du choix d'un mode de vie fumeur prend parfois le pas sur le raisonnement médical dans la relation entre un patient fumeur et son médecin généraliste. De plus, certaines particularités de la prise en charge en médecine générale sont peu compatibles avec l'aide au sevrage tabagique. Conclusion : Cette enquête qualitative révèle l'intérêt d'une réflexion collective sur la place du médecin généraliste dans un domaine qui touche au mode de vie de l'individu. Elle apporte des éléments de réflexions concernant le type de connaissances et de soutien qui pourraient bénéficier aux médecins généralistes.
Fichier principal
Vignette du fichier
2012GRE15129_sciolla_myriam_1_D_.pdf (1.76 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00757589 , version 1 (27-11-2012)

Identifiers

Cite

Myriam Sciolla. Étude qualitative auprès de médecins généralistes de Marseille : vécus et représentations de l'aide au sevrage tabagique. Médecine humaine et pathologie. 2012. ⟨dumas-00757589⟩
300 View
9341 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More