Administrations parentérales en unité d'hématologie soins intensifs‎ : incompatibilités physico-chimiques et optimisations - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Administrations parentérales en unité d'hématologie soins intensifs‎ : incompatibilités physico-chimiques et optimisations

Nathalie Neveu
  • Function : Author
  • PersonId : 933259

Abstract

Each drug has self physical and chemical properties because of its active molecule and its excipients. This is particularly relevant talking about parenteral drugs. Any contact between two drugs makes the physicochemical incompatibility risk become real. AIMS : This study will observe the nurse practices and habits and will evaluate the extent of the compatibility problem in the intensive care unit of hematology of Grenoble. Finally, in order to help reducing the compatibility risk, several solutions will be proposed. MATERIALS & METHODS : Observation of preparation and administration habits during two months and comparison of nurse habits versus references. Listing of the most utilized drugs and construction of physicochemical properties and compatibilities forms. Compatibility matrix based on the whole data collected is realized in order to match the unit needs. Finally, a whole day of prescriptions is chosen arbitrarily and investigated so as to identify situations at risk. RESULTS : 174 different combinations of drug have been noted during a period of 24 hours, 21 of them were incompatible (12%). Drugs administered on 24 hours were involved in about 58% of the incompatibilities recorded. Several answers have been proposed to reduce the incompatibility risk like separating acid and basic drugs, using double lumen catheter or isolating parenteral nutrition.
Chaque médicament possède des caractéristiques physico-chimiques propres du fait de son principe actif et de ses excipients. Cet aspect est particulièrement important s'agissant des spécialités à usage parentéral. La question du risque d'incompatibilité physico-chimique (IPC) se pose dès lors qu'il y a possibilité de contact entre deux spécialités. OBJECTIFS : Observer les pratiques infirmières et évaluer l'ampleur du phénomène IPC au sein de l'unité de soins intensifs d'hématologie de Grenoble. Proposer une aide à la prévention du risque IPC. MATÉRIELS & MÉTHODES : Observation des pratiques infirmières (préparations et administrations des injectables) pendant 2 mois et comparaison aux références à disposition. Relevé des médicaments les plus utilisés et construction de fiches de propriétés physico-chimiques et de compatibilité. Croisement de ces données pour la réalisation d'une matrice de compatibilité adaptée aux besoins de l'unité. Étude de l'ensemble des prescriptions sur une journée (modalités de préparation et d'administration, chronologie) : identification des situations à risque. RÉSULTATS : 174 combinaisons différentes médicament-médicament ont été étudiées en 24h, dont 21 (12%) étaient incompatibles. Les IPC ont concerné à 58% des médicaments passés sur 24h. Plusieurs propositions ont été faites pour réduire le risque IPC dont la séparation des médicaments acides et basiques, le recours à la VVC double et l'isolement de la nutrition parentérale.
Fichier principal
Vignette du fichier
2012GRE17054_neveu_nathalie_1_D_.pdf (3.22 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00757800 , version 1 (27-11-2012)

Identifiers

Cite

Nathalie Neveu. Administrations parentérales en unité d'hématologie soins intensifs‎ : incompatibilités physico-chimiques et optimisations. Sciences pharmaceutiques. 2012. ⟨dumas-00757800⟩
304 View
6608 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More