Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La réforme judiciaire en Équateur : réarrangement institutionnel et lutte politique (2007-2012)

Résumé : Ce mémoire porte sur la politisation de la reforme judiciaire en Équateur et les transformations au coeur de la justice équatorienne depuis janvier 2007 avec l'arrivée du gouvernement de la "Révolution Citoyenne" de Rafael Correa et la recomposition du champ politique. La réforme judiciaire devient une arène de lutte entre les vieux établis et les nouveaux arrivants, chacun prétendant affirmer (avec ses propres ressources) son autorité au sein de l'État. Dans ce contexte, le cas de la justice équatorienne constitue une bonne illustration d‟une transformation où l'on passerait d'un dispositif de pouvoir fondé essentiellement sur la formation juridique vers un nouveau modèle de légitimation reposant en grande partie sur une expertise gestionnaire et technocratique. Tel serait le cas, d'abord, avec la substitution d'institutions traditionnellement prépondérantes dans le système judiciaire par de nouvelles instances, notamment le Consejo de la Judicatura de Transición, dont les acteurs revendiquent un modèle managérial d'administration de la justice. Pourtant, une telle dynamique (la montée en puissance des gestionnaires) qui se présente de façon technocratique, donc apolitique, revêt une dimension politique très importante. En effet, on passerait d'un dispositif de pouvoir fondé sur la position sociale privilégiée des magistrats qui ressemble à cet idéal aristocratique des "gentlemen-politiciens du droit" illustré par Dezalay et Garth, vers un nouveau modèle de légitimation des acteurs reposant sur leur capacité à construire un récit de la réalisation prophétique du projet "révolutionnaire" de Correa. Autrement dit, l'enjeu des acteurs actuellement impliqués dans la réforme judiciaire est - au-delà des changements réels provoqués par l'application de pratiques de management - de produire le changement et la nouveauté par des opérations de redéfinition de la réalité en mettant en avant les signes pour confirmer les ruptures annoncées. Par conséquent, l'hypothèse à tester dans le cadre de ce mémoire est celle d'une appropriation politique de la réforme de la justice ainsi que du travail du Consejo de la Judicatura de Transición. Cette appropriation irait dans le sens d'une confirmation de la promesse du président Correa d'un changement d'époque et d'une révolution dans l'exercice de la justice. Ceci suppose d'analyser enfin comment se construit le récit qui présente la réforme comme une "réussite" (même si le travail du conseil transitoire n'est pas terminé) ratifiant la prophétie de l'avènement de temps nouveaux, non seulement pour la justice, mais pour tout le pays.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [26 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00761318
Contributor : Eléonore Humbert <>
Submitted on : Wednesday, December 5, 2012 - 11:50:13 AM
Last modification on : Tuesday, January 19, 2021 - 11:12:01 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, March 6, 2013 - 5:40:16 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00761318, version 1

Citation

Miguel Herrera. La réforme judiciaire en Équateur : réarrangement institutionnel et lutte politique (2007-2012). Science politique. 2012. ⟨dumas-00761318⟩

Share

Metrics

Record views

343

Files downloads

1033