Conséquences cardiovasculaires du syndrome d'apnées obstructives du sommeil‎ : étude chez 51 patients avant et après traitement par pression positive continue - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2005

Conséquences cardiovasculaires du syndrome d'apnées obstructives du sommeil‎ : étude chez 51 patients avant et après traitement par pression positive continue

Abstract

Le syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS) est une pathologie fréquente mais insuffisamment diagnostiquée. Son traitement de référence, la pression positive continue (PPC), semble réduire le risque cardiaque et artériel. Plusieurs études ont montré que ce syndrome est un facteur de risque indépendant de maladies cardiovasculaires. Nous étudions de façon prospective le phénotype cardiovasculaire de 51 patients au stade précoce du SAOS pour lesquels il n'existe pas de pathologie cardiovasculaire, en particulier d'hypertension artérielle (HTA). Chaque patient bénéficie d'une évaluation de la pression artérielle clinique et ambulatoire, des paramètres ventriculaires gauches (fonction diastolique [rapportE/A] et masse ventriculaire gauche) et vasculaires (vitesse de l'onde de pouls carotido-fémoral et épaisseur intima-média carotidienne) ainsi que de la sensibilité baroréflexe. Il existe une forte prévalence de l'HTA chez le patient apnéique (45% en clinique, 80% en ambulatoire). Cette HTA est essentiellement diastolique, nocturne et s'associe à un profil non-dipper. L'hypertrophie ventriculaire gauche (HVG) et la dysfonction diastolique ont également une prévalence élevée (18% et 30% respectivement). Ces deux anomalies surviennent indépendamment des chiffres tensionnels et leur prévalence augmente avec la sévérité du SAOS. Après un an de traitement par PPC en moyenne, les patients observants améliorent de manière significative leur fonction diastolique et ce indépendamment de l'amélioration de leurs chiffres tensionnels, de leur masse ventriculaire gauche, de leurs paramètres vasculaires et de leur sensibilité baroréflexe. Comme la mesure ambulatoire de la pression artérielle, l'écho-doppler cardiaque devrait faire partie du bilan initial des sujets porteurs d'un SAOS car elle permet de détecter, à un stade précoce, l'HVG et la dysfonction diastolique. Le traitement par PPC peut améliorer la fonction diastolique, rendant ainsi meilleur le pronostic cardiovasculaire des patients apnéiques.
Fichier principal
Vignette du fichier
2005GRE15074_le-brun_marie-agnes_1_D_FB.pdf (3.07 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00813112 , version 1 (15-04-2013)

Identifiers

Cite

Marie-Agnès Le Brun. Conséquences cardiovasculaires du syndrome d'apnées obstructives du sommeil‎ : étude chez 51 patients avant et après traitement par pression positive continue. Médecine humaine et pathologie. 2005. ⟨dumas-00813112⟩
417 View
527 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More