Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La trichinose‎ : mise au point en 1990

Résumé : Ce travail bibliographique présente les aspects actuels de la trichinose en France. Après avoir rappelé les caractères parasitologiques nécessaires à la bonne compréhension de cette pathologie, nous en avons développé deux aspects particuliers : son épidémiologie et sa prophylaxie. Ainsi, la première partie met en évidence la complexité de l'épidémiologie de la trichinose. Cependant, elle nous permet de souligner quelques originalités :
- Trichinella spiralis est un parasite ubiquitaire commun à l'homme et à de nombreuses espèces animales, en particulier les carnivores. Malgré tout, le porc est l'animal le plus fréquemment infesté.
- Le cycle du parasite est unique : il implique qu'un même individu est successivement hôte définitif et hôte intermédiaire ; c'est le cycle "auto-hétéroxogène" spécifique au genre Trichinella.
- La compréhension des modalités de transmission de la parasitose explique le caractère épidémique, parfois familial, de l'infestation.
- Depuis 1985, les deux anadémies françaises d'août et d'octobre, ont permis d'incriminer un animal strictement végétarien, le cheval. Un réel problème épidémiologique s'est donc posé quant à l'origine de l'infestation. Une hypothèse semble être retenue par la plupart des épidémiologistes : la contamination serait due à la présence de trichines adultes dans les matières fécales des rats.
Dans la deuxième partie de ce travail, nous abordons la stratégie prophylactique mise en œuvre contre la trichinose. La réglementation sanitaire concernant la viande de porc, ainsi que les récentes mesures prises à la suite des épisodes anadémiques intéressant la viande de cheval, y sont exposées. L'essentiel de la prophylaxie repose sur les mesures suivantes :
- amélioration des conditions d'hygiène dans les porcheries
- efficacité de la dératisation
- contrôle de l'alimentation des porcs et stérilisation de la viande impropre à la consommation humaine
- une législation étendue et renforcée impose la trichinoscopie comme moyen de dépistage de viandes d'origine porcine et chevaline ; d'autre part elle précise les différentes méthodes d'assainissement des viandes contaminées
- une meilleure information "grand public" sur les méthodes de prévention individuelle.
Malgré le contrôle systématique de la viande de cheval, instaurée depuis octobre 1985, cette mesure ne présente qu'un intérêt relativement faible par rapport à son coût économique. La trichinose reste donc une parasitose d'actualité, d'autant plus que le foyer sauvage demeure impossible à contrôler.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00824777
Contributor : Jean-Hugues Morneau <>
Submitted on : Wednesday, May 22, 2013 - 2:25:11 PM
Last modification on : Wednesday, July 15, 2020 - 8:58:03 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, April 4, 2017 - 9:46:17 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00824777, version 1

Citation

Eric Quatresols. La trichinose‎ : mise au point en 1990. Médecine humaine et pathologie. 1990. ⟨dumas-00824777⟩

Share

Metrics

Record views

135

Files downloads

1475