"En attendant le deuxième thé". Les grins dans la rue abidjanaise : mobilisations et reproduction sociale à travers la crise post-électorale - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2012

"En attendant le deuxième thé". Les grins dans la rue abidjanaise : mobilisations et reproduction sociale à travers la crise post-électorale

Abstract

Au cœur de la fourmillante ville d'Abidjan, les grins sont les lieux où les hommes se rencontrent pour discuter et boire le thé. Tout au long du jour ou après la journée de travail, installés dans un coin d'ombre, les membres du grin se rassemblent, évoquent leur journée, débattent de sujets politiques ou sportifs, se conseillent, se donnent les nouvelles des uns et des autres, tout en observant le rituel de la préparation du thé. Les "grins" sont ce que la littérature a pu appeler des "espaces de discussion de rue", entendus ici comme des espaces, plus ou moins ouverts, plus ou moins grands, situés dans la rue, où se réunissent un certain nombre d'individus pour partager une activité de discussion ou de débat. À Abidjan aujourd'hui, les grins qui se réunissent chaque jour dans différents quartiers de la capitale économique ivoirienne, forment un ensemble relativement cohérent autours de ce discours commun de la tradition et de ces pratiques similaires de la consommation du thé (préparé de manière identique, dans un certain type de théière, bu dans un certain type de verre) et de l'organisation de la discussion. Si le grin et le thé sont à ce point symbolique du contexte socio-politique ivoirien, c'est avant tout parce qu'ils se sont placés, et se placent encore aujourd'hui, dans cette maîtrise du territoire de la capitale qui s'est faite ces dernières années conquête du pouvoir politique national.
Fichier principal
Vignette du fichier
Vincourt_Sarah_M2R_EA_2011-2012.pdf (34.43 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

dumas-00826811 , version 1 (28-05-2013)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00826811 , version 1

Cite

Sarah Vincourt. "En attendant le deuxième thé". Les grins dans la rue abidjanaise : mobilisations et reproduction sociale à travers la crise post-électorale. Science politique. 2012. ⟨dumas-00826811⟩
249 View
733 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More