Prescription fractionnée de psychotropes‎‎ : évaluation de l'impact préventif sur la répétition d'intoxications médicamenteuses volontaires - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Prescription fractionnée de psychotropes‎‎ : évaluation de l'impact préventif sur la répétition d'intoxications médicamenteuses volontaires

Abstract

Introduction : A few studies have investigated deliberate self poisoning prevention, especially among repeaters, whose psychopathological caracteristics are not well known. Aim : To compare the impact of weekly versus monthly dispensing among repeated attempters at risk of recurrence of deliberate self poisoning, and to highlight a psychopathological phenotype among these particular patients. Méthod : Nine patients with at least two previous attempts of deliberate self poisoning were randomly dispatched in two groups, the first with a weekly dispensing of the patients' treatment, the second with a monthly dispensing. At the time of the inclusion, we collected their pharmacological path, as well as their psychopathological and sociodemographic data thanks to the following evaluations : MINI, TCI-R, Goodman's Addiction Criteria, TAS 20, BIS-11, Hopelessness scale, RRRS, the anamnestic questionnaire and the clinical status. Results : After inclusion, patients with weekly dispensing had their first deliberate self poisoning episode later, and the recurrences were less frequent than patients with monthly dispensing. . Some psychopathological caracteristics were highligted in this population. Conclusion : Weekly dispensing may have beneficial consequences in short term prevention of repeated deliberate self poisoning. A study with a larger headcount will be needed to confirm these preliminary results.
Introduction : La prévention des intoxications médicamenteuses volontaires est peu étudiée chez les patients récidivants dont les critères psychopathologiques sont mal connus. Objectifs : Comparer l'impact d'une délivrance médicamenteuse hebdomadaire versus mensuelle, et mettre en évidence un phénotype psychopathologique particulier chez des patients répétant les intoxications médicamenteuses volontaires. Méthode : 9 patients ayant au moins deux antécédents d'IMV ont été répartis de manière randomisée en deux groupes, l'un bénéficiant d'une délivrance fractionnée hebdomadaire de son traitement, l'autre d'une délivrance mensuelle habituelle. Nous avons recueilli les caractéristiques psychopathologiques grâce aux échelles psychométriques suivantes : MINI, TCI-R, les critères d'addiction de Goodman, TAS 20, BIS-11, Échelle H, SIS, RRRS, le questionnaire anamnestique et le statut clinique. Résultats : Les patients en délivrance fractionnée hebdomadaire ont effectué leur première IMV plus tardivement, et les répétitions ont été moins fréquentes que les patients en délivrance mensuelle. Certaines caractéristiques psychopathologiques de la population d'étude ont pu être mises en avant. Conclusion : La délivrance fractionnée hebdomadaire semble avoir des conséquences bénéfiques sur la prévention de la répétition des IMV à court terme. Une étude avec un effectif plus important devra confirmer ces résultats préliminaires.
Fichier principal
Vignette du fichier
2013GRE17031_yvernay_coline_1_D_.pdf (12.26 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00840430 , version 1 (02-07-2013)

Identifiers

Cite

Coline Yvernay. Prescription fractionnée de psychotropes‎‎ : évaluation de l'impact préventif sur la répétition d'intoxications médicamenteuses volontaires. Sciences pharmaceutiques. 2013. ⟨dumas-00840430⟩
109 View
411 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More