Représentation sociale des infections à papillomavirus humain chez les jeunes femmes de 14 à 19 ans‎ : étude qualitative par méthode de groupe focalisé - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Représentation sociale des infections à papillomavirus humain chez les jeunes femmes de 14 à 19 ans‎ : étude qualitative par méthode de groupe focalisé

Abstract

The human papillomavirus infection is the most frequent STD in the world.Some HPVs 16 and 18 are responsible of 70% of cervical cancers.The vaccine, which is the primary prevention method against HPV infections, including the cervical cancer, raises concerns among public opinion. The purpose of this study is to define the social representation of HPV infections among young women and to understand its foundation.This study will allow to identify useful tools in order to improve information which is delivered by GPs to young women on HPV infections.Our qualitative study was performed in Vallée de l'Arve, using six focus groups. Participants have a rather limited knowledge about HPV. The social representation which young women have built on HPV infections is mainly based on the negative images of STD and the vaccine.This vaccine raises much reluctance, mainly due to the lack of objectivity of our society towards its commercialization, its media exposure and the fear of secondary effects. For some participants, this vaccine represents an additional protection. This pretty unflattering image could be improved if GPs were to provide suitable explanations to patients, and even to their relatives. Providing clear and precise information to patients, during a consultation focused on prevention, would all together improve their awareness on HPVs, reduce bad press and change social representation of HPVs. Patients would therefore be more able to make their decision on whether to get vaccinated or not.
L'infection à papillomavirus humain est l'IST la plus fréquente dans le monde. Les HPV 16 et 18 sont responsables de 70% des cancers du col de l'utérus. Le vaccin, moyen de prévention primaire contre les infections à HPV et donc le cancer du col de l'utérus, suscite des craintes dans l'opinion publique. L'objectif de l'étude est de définir la représentation sociale des infections à HPV chez les jeunes filles et d'en comprendre les fondements. Ceci permettra de préciser les éléments utiles à l'amélioration de l'information délivrée aux jeunes filles sur les HPV, lors des consultations de médecine générale. Notre étude qualitative a été réalisée dans la vallée de l'Arve à l'aide de six "focus groups". Les participantes ont une connaissance assez limitée des HPV. La représentation sociale des infections à HPV qu'elles se sont construites repose surtout sur l'image négative des IST et du vaccin. Ce vaccin provoque beaucoup de réticences. Ces craintes s'expliquent surtout par le manque de recul de la société vis-à-vis de la commercialisation de ce vaccin, sa médiatisation et la peur des effets secondaires. Pour certaines participantes, ce vaccin apporte une protection supplémentaire. Cette image collective assez péjorative pourrait être atténuée par les explications fournies aux patientes, voire à leur entourage, par le médecin généraliste. Une information claire et précise donnée aux patientes lors d'une consultation dédiée à la prévention améliorerait leurs connaissances sur ces HPV, diminuerait les a priori et modifierait la représentation sociale des HPV. Elles seraient alors plus aptes à prendre des décisions quant à une future vaccination.
Fichier principal
Vignette du fichier
2013GRE15057_morois_perrine(1)(D).pdf (1.31 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00866385 , version 1 (26-09-2013)

Identifiers

Cite

Perrine Morois. Représentation sociale des infections à papillomavirus humain chez les jeunes femmes de 14 à 19 ans‎ : étude qualitative par méthode de groupe focalisé. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-00866385⟩
282 View
1147 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More