Arthroplastie par prothèse totale trapézo-métacarpienne Roseland® dans la rhizarthrose essentielle : revue de 64 prothèses avec un recul supérieur à dix ans - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Arthroplastie par prothèse totale trapézo-métacarpienne Roseland® dans la rhizarthrose essentielle : revue de 64 prothèses avec un recul supérieur à dix ans

Abstract

The Roseland® is a trapeziometacarpal prosthesis (TMP) for the surgical treatment of rhizarthrosis. Its short-term results are well known, but its long-term results are still controversial. The aim of our study is to assess the functional, clinical and radiological results of 64 prostheses in 51 patients, with a follow-up of over 10 years. After 12.5 years, 91% of the prostheses stay in place with a result always considered as "satisfying" to "very satisfying". The 3/4 of them are able to resume or increase their preoperative manual activity. The pain is absent or occasional in 91% of the cases. Amplitudes and force are satisfying according to the age of patients. Radiological axial sinking and periprostheic osteolysis are very frequent, with no effect on the functional results. Complications affect 25% of the studied prostheses, trapezial fractures being the first cause (9%). Eight sugical re-interventions have been undertaken (13%), six of them consisting in prosthetic removal / trapeziectomies (9%). Removals are due to multiple causes (loosening, trapezial fracture, prosthetic dislocation, metallosis, symptomatic peri-trapezial arthrosis). Our results concerning the mid and long term clinical results and survival are superior to the ones reported in the litterature about the other commercialized TMPs : the Roseland® prosthesis is therefore the best prosthesis currently on the market.
La Roseland® est une prothèse totale trapézo-métacarpienne (PTM) indiquée dans le traitement chirurgical de la rhizarthrose. Ses résultats à court terme sont bien documentés mais son devenir à long terme reste controversé. L'objectif de notre étude est d'évaluer les résultats fonctionnels, cliniques et radiologiques de 64 prothèses chez 51 patients, avec un recul supérieur à 10 ans. Lors de la révision au recul moyen de 12,5 ans, 91% des prothèses restent en place avec un résultat toujours perçu comme "satisfaisant" à "très satisfaisant". Les 3/4 d'entre eux ont pu poursuivre une activité manuelle d'intensité égale ou supérieure à celle qu'ils pratiquaient en préopératoire. La douleur est absente ou occasionnelle dans 91% des cas. Les amplitudes et la force sont satisfaisantes et adaptées aux âges des patients. Nous constatons très fréquemment un enfoncement axial ainsi qu'une ostéolyse périprothétique radiologiques, ne retentissant pas sur les résultats fonctionnels. Les complications concernent 25% des prothèses étudiées. Les fractures du trapèze en représentent la première cause (9%). Huit reprises chirurgicales ont été réalisées (13%), dont six déposes prothétiques-trapézectomies (9%). Les déposes sont dues à de causes multiples (descellement, fracture du trapèze, luxation prothétique, métallose, arthrose péritrapézienne symptomatique). Nos résultats sont supérieurs aux données de la littérature concernant les autres PTM commercialisées en termes de résultats cliniques et de survie à moyen et long terme : la prothèse Roseland® est donc la meilleure prothèse actuellement proposée sur le marché.
Fichier principal
Vignette du fichier
2013GRE15049_semere_alessandro_1_D_.pdf (20.21 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

dumas-00871316 , version 1 (09-10-2013)

Identifiers

Cite

Alessandro Semere. Arthroplastie par prothèse totale trapézo-métacarpienne Roseland® dans la rhizarthrose essentielle : revue de 64 prothèses avec un recul supérieur à dix ans. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-00871316⟩
280 View
2861 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More