Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Scanner double énergie et réduction de la dose d'iode lors de l'exploration des axes aorto-ilio-femoraux avant remplacement valvulaire aortique par voie percutanée

Résumé : But de l'étude : Comparer la qualité des images (qualitativement et quantitativement) et la dose d'irradiation des angioscanners aorto-ilio-femoraux (AAIF) réalisés avant implantation de valve aortique percutanée (TAVI), entre des protocoles d'acquisition en mode standard vs. en mode double énergie avec réduction de la dose d'iode injectée. Matériels et méthodes : Cent soixante et un patients présentant un rétrécissement aortique serré ont bénéficié d'un bilan scannographique avant TAVI en deux temps, incluant un angioscanner cardiaque après injection de 65ml de produit de contraste iodé (PCI), immédiatement suivi par un AAIF. Trois groupes ont été identifiés selon le protocole de l'AAIF : Groupe standard : 52 patients avec un protocole d'acquisition standard (60mL, 100kVp, automodulation des mA), Groupe S600 : 48 patients avec un protocole double énergie avec réduction de 50% de la dose d'iode (30mL, switch 80/140kVp, 600mA) et Groupe S375 : même protocole que le groupe précédent mais avec un courant du tube à 375mA. Un score sur 13 points a servi pour l'étude qualitative. L'étude quantitative a été réalisée grâce au signal et au bruit dans sept segments artériels et aux rapports signal/bruit (SNR) et contraste/bruit (CNR). La dose d'irradiation a été enregistrée pour chaque patient. La proportion d'images non diagnostiques (score<7), les critères qualitatifs et quantitatifs ainsi que la dose d'irradiation ont été comparés entre les trois groupes en utilisant le Test de Kruskall-Wallis. Résultats : Il n'y avait pas de différence significative du nombre d'images non diagnostiques entre les trois groupes. Le signal, le SNR et le CNR étaient significativement supérieurs tandis que le bruit était significativement inférieur dans le groupe standard (tous les p<0.05). La dose d'irradiation était significativement inférieure dans le protocole en mode double énergie à 375mA. Conclusion : L'AAIF avant TAVI, réalisé en mode double énergie, permet de diminuer de 50% la quantité d'iode injectée tout en maintenant un niveau d'information suffisant pour le diagnostic, malgré un bruit de l'image augmenté.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [82 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00872263
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Friday, October 11, 2013 - 3:16:07 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 5:00:47 PM
Long-term archiving on: : Sunday, January 12, 2014 - 4:36:32 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00872263, version 1

Citation

Benjamin Dubourg. Scanner double énergie et réduction de la dose d'iode lors de l'exploration des axes aorto-ilio-femoraux avant remplacement valvulaire aortique par voie percutanée. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-00872263⟩

Share

Metrics

Record views

2264

Files downloads

6517