Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Apport du scanner cardiaque dans les procédures d'implantations percutanées de valve aortique

Résumé : Introduction : L'implantation de valve aortique par voie percutanée (TAVI) est maintenant le gold standard dans la prise en charge des patients porteurs d'un rétrécissement aortique (RA) serré contre indiqués à la chirurgie conventionnelle du fait d'un risque chirurgical élevé. Le choix de la taille de la prothèse passe par une évaluation de la taille de l'anneau aortique et une analyse fine de la racine aortique. Le scanner cardiaque (CT) semble pouvoir donner des informations complémentaires à l'échographie, cependant l'influence de ces données sur les résultats de la procédure est mal connue. Matériel et méthodes : Il s'agit d'une étude prospective monocentrique, non randomisée et ouverte. La série consécutive de patients porteurs d'un RA serré ayant bénéficiés d'un TAVI ont été inclus de mai 2011 à avril 2013. Deux stratégies de "sizing" de la prothèse aortique ont été comparées : la première se base sur les données de l'échocardiographie trans-thoracique et trans-oesophagienne (groupe échographie). La deuxième stratégie s'appuie en plus de l'échocardiographie sur les résultats du CT (groupe CT). Le critère principal de jugement est composite, il s'agit de la survenue de décès, d'insuffisance aortique sévère, de complication vasculaire et d'accident vasculaire cérébral au cours du suivi. La fréquence de survenue de certains évènements précoces (décès, insuffisance aortique sévère (IAS), complications vasculaires, AVC et syndrome coronarien aigu) a aussi été comparée entre les groupes. Résultats : Soixante-dix patients ont été inclus, 27 patients dans le groupe CT et 43 dans le groupe échographie. Quarante-six patients ont bénéficié d'une prothèse aortique Edwards Sapien et 24 de type Corevalve, avec une répartition équilibrée entre les deux groupes. Sur un suivi moyen de 1 an, 18 patients ont présenté le critère primaire (35% des patients groupe échographie vs.11% groupe CT p=0.04) avec notamment une prévalence d'IAS plus haute dans le groupe échographie (16 vs. 0%, p=0,03). L'analyse Kaplan-Meier révèle une association péjorative à la non réalisation du CT (Chi2 = 6,78, p = 0,01). L'analyse de Cox en univariée et multivariée identifie la réalisation d'un CT (hasard ratio [HR]: 0.22, 95% ; intervalle de confiance (IC) 0,06 to 0,809 ; p < 0.02), et un antécédent de syncope (HR: 3,9 ; 95% IC: 1,37 to 11 ; p < 0.01) comme les seuls prédicteurs indépendants du critère primaire. Les complications précoces sont aussi survenues de manière statistiquement plus fréquente dans le groupe utilisant uniquement l'échographie (53% vs. 18% p 0,004). Conclusion : Dans notre étude, l'utilisation du scanner cardiaque dans la stratégie de sizing de la prothèse aortique avant TAVI a permis de réduire la survenue d'évènements cardio-vasculaires précoces et à long terme. Celui-ci doit maintenant faire partie du bilan pré-procédure standard.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [26 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00874316
Contributor : Jean-Hugues Morneau <>
Submitted on : Thursday, October 17, 2013 - 3:22:31 PM
Last modification on : Tuesday, May 11, 2021 - 11:36:17 AM
Long-term archiving on: : Saturday, January 18, 2014 - 4:25:25 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00874316, version 1

Citation

Charlotte Casset. Apport du scanner cardiaque dans les procédures d'implantations percutanées de valve aortique. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-00874316⟩

Share

Metrics

Record views

171

Files downloads

1188