Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Rupture prématurée prolongée des membranes entre 26 semaines d'aménorrhée et 37 semaines d'aménorrhée au CHU de Rouen‎ : étude rétrospective à propos de 135 cas

Résumé : La rupture prématurée des membranes place la patiente et le fœtus dans une situation à haut risque de complications. Obstétriciens, pédiatres et sages femmes se retrouvent face à une situation difficile où sont mis en balance le risque infectieux et les conséquences de la grande prématurité. La stratégie de prise en charge par expectative permet-elle de diminuer les complications néonatales ? Notre étude est rétrospective sur 135 patientes du CHU de Rouen. Elle avait pour objectifs de déterminer le devenir obstétrical et fœtal de grossesses compliquées de rupture prématurée des membranes survenant entre 26 SA et 36+6j et étant stables. L'attitude expectative jusqu'à une mise en travail spontanée et extraction seulement devant l'apparition de signes d'anoxie fœtale n'expose pas plus le nouveau né à une morbidité néonatale. Certaines patientes ont bénéficié d'une hospitalisation à domicile ; elle semble être une bonne alternative à l'hospitalisation conventionnelle.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00881383
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Friday, November 8, 2013 - 10:43:46 AM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 10:24:01 AM
Long-term archiving on: : Sunday, February 9, 2014 - 5:15:14 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00881383, version 1

Citation

Charlotte Quetteville. Rupture prématurée prolongée des membranes entre 26 semaines d'aménorrhée et 37 semaines d'aménorrhée au CHU de Rouen‎ : étude rétrospective à propos de 135 cas. Gynécologie et obstétrique. 2013. ⟨dumas-00881383⟩

Share

Metrics

Record views

350

Files downloads

9236