Analyse de gènes potentiellement impliqués dans la résistance basale du pommier à Venturia inaequalis - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Analyse de gènes potentiellement impliqués dans la résistance basale du pommier à Venturia inaequalis

Abstract

Apple is the first fruit in France in terms of production as well as consumption. Because of its strong economic impact, it is important to reduce pesticides while maintaining high productivity on apple. Therefore, current breeding programs aim to create varieties with more durable resistance, by combining partial resistances. These are quantitative and broad-spectrum resistances in wich basal resistance is the first line of inducible defense. However, the mechanisms underlying basal resistance are often unknown. Through analysis of the expression of apple genes potentially involved in basal resistance, the aim was to study a such resistance in the 'Fiesta' variety, partially resistant to scab, compared to the 'Gala' variety, sensitive, and to the rootstock 'MM106'. Expression analysis of FLS2, LYM1, LYM3, CERK1, CEBiP, WAK1, PEPR1, BAK1, MPK3 and MPK6 has revealed higher expression in 'Fiesta' than in 'Gala' for the majority of these genes. This result is consistent with the hypothesis checked in rice/Magnaporthe grisea pathosystem that preformed expression of defense genes is globally stronger in partial resistant variety than in sensitive ones. Moreover, analysis of Venturia inequalis post-inoculation expression of CEBiP, WAK1, PEPR1, BAK1, MPK3 and MPK6 showed a global repression of these genes in the three genotypes. This result seems to indicate that some effectors of Venturia inequalis targets and repressed basal resistance genes in apple to favor the infection.
La pomme est le fruit le plus produit et consommé en France. Du fait de cet enjeu économique fort, il est important de réduire l'utilisation de produits phytosanitaires, sur cette production sans en impacter le rendement. La création variétale cherche à produire aujourd'hui des variétés à résistance durable, en combinant pour cela des résistances partielles. Il s'agit de résistances quantitatives et à large spectre d'hôte dans lesquelles la résistance basale est la première ligne de défense inductible. Toutefois, les mécanismes sous-jacents sont très peu connus. À travers l'analyse de l'expression de gènes du pommier, sélectionnés pour être potentiellement impliqués dans la résistance basale, l'objectif a été d'étudier une telle résistance chez la variété partiellement résistante à la tavelure 'Fiesta' par rapport à la variété sensible 'Gala' et au porte-greffe 'MM106'. L'analyse de l'expression des gènes FLS2, LYM1, LYM3, CERK1, CEBiP, WAK1, PEPR1, BAK1, MPK3 et MPK6 montre qu'ils sont en majorité plus exprimés avant infection chez 'Fiesta' que chez 'Gala'. Ce résultat est cohérent avec l'hypothèse vérifiée pour le pathosystème riz / Magnaporthe grisea et selon laquelle l'expression préformée des gènes impliqués dans la résistance est globalement plus élevée chez les variétés à résistante partielle par rapport aux variétés sensibles. De plus, l'analyse de l'expression des gènes CEBiP, WAK1, PEPR1, BAK1, MPK3 et MPK6 post-inoculation par Venturia inequalis nous a également permis de constater une répression globale de ces gènes chez les trois génotypes. Ce résultat pourrait indiquer que des effecteurs de Venturia inequalis ciblent et répriment les gènes impliqués dans la résistance basale du pommier afin de favoriser l'infection.
Fichier principal
Vignette du fichier
Poisson_Anne-Sophie_Analyse_genes_pommier_Venturia_inaequalis_.pdf (1.59 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00906438 , version 1 (19-11-2013)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00906438 , version 1

Cite

Anne-Sophie Poisson. Analyse de gènes potentiellement impliqués dans la résistance basale du pommier à Venturia inaequalis. Sciences agricoles. 2013. ⟨dumas-00906438⟩
208 View
1787 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More