Le "plafond de verre" : les freins à la mobilité ascendante des femmes dans les entreprises - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Le "plafond de verre" : les freins à la mobilité ascendante des femmes dans les entreprises

Abstract

From the 60s, the massive entry of women into wage labor caused a major upheaval in society, promoting their empowerment and reducing gender inequalities in the workplace. However, the history of professional equality, marked by a paradoxical phenomenon has yet to complete : while women are more involved in the economic activity of the country and that many laws have been made in their favor, the world work remains highly discriminating for them. Indeed, even today, many women, despite their qualifications and skills, do not pursue the careers they deserve. These professional gender inequalities can be characterized by the phenomenon of the "glass ceiling" metaphorical expression which designates the barriers and difficulties, sometimes barely noticeable, which hinder the upward mobility of women in high organizational spheres. This Research Dissertation aims to understand why women are so few in places in decision making in companies. In an attempt to respond to this problem, a research was carried out three parts: a theoretical part literary gathering elements for the emancipation of women in the workplace and the phenomenon of the glass ceiling, a practice with the realization of a field survey in which more women managers were interviewed and assigned on their professional experience and different obstacles they have encountered during their careers and a third party in which the results of field survey will be analyzed.
À partir des années 60, l'entrée massive des femmes dans le salariat a provoqué un bouleversement majeur dans la société, favorisant leur émancipation et réduisant les inégalités hommes-femmes au travail. Cependant, l'histoire de l'égalité professionnelle, marquée par un phénomène paradoxal, reste encore à parachever : alors que les femmes participent davantage à l'activité économique du pays et que de nombreuses dispositions législatives ont été prises en leur faveur, le monde du travail demeure fortement discriminant pour ces dernières. En effet, aujourd'hui encore, de nombreuses femmes, malgré leurs qualifications et leurs compétences, ne poursuivent pas le parcours professionnel qu'elles méritent. Ces inégalités professionnelles selon le sexe peuvent être caractérisées par le phénomène du "plafond de verre", expression métaphorique qui désigne les barrières et les difficultés, parfois à peine perceptibles, qui freinent la mobilité ascendante des femmes dans les hautes sphères organisationnelles. Ce mémoire de recherche a pour objet de comprendre pourquoi les femmes sont si peu nombreuses à investir les lieux décisionnels dans les entreprises. Pour tenter de répondre à cette problématique, un travail de recherche a été réalisé en trois parties : une partie théorique rassemblant des éléments littéraires relatifs à l'émancipation des femmes au travail et au phénomène du plafond de verre, une partie pratique avec la réalisation d'une enquête terrain où plusieurs femmes cadres ont été interrogées et se sont confiées quant à leur expérience professionnelle et aux différents obstacles qu'elles ont pu rencontrer durant leur carrière et une troisième partie dans laquelle les résultats de l'enquête terrain seront analysés.
Fichier principal
Vignette du fichier
memoire_M1_2013_Philippe_Sarah.pdf (2.36 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00914399 , version 1 (05-12-2013)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00914399 , version 1

Cite

Sarah Philippe. Le "plafond de verre" : les freins à la mobilité ascendante des femmes dans les entreprises. Gestion et management. 2013. ⟨dumas-00914399⟩
1519 View
18859 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More