Définition du médecin traitant idéal pour la prise en charge de ses confrères : étude qualitative par focus group auprès de médecins généralistes hauts-normands - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Définition du médecin traitant idéal pour la prise en charge de ses confrères : étude qualitative par focus group auprès de médecins généralistes hauts-normands

Abstract

Le médecin malade est souvent considéré, par les auteurs et par la société, comme un paradoxe. Soigner et être soigné sont deux situations aux antipodes l'une de l'autre. Pourtant, le médecin n'est pas plus protégé qu'une autre personne vis-à-vis de la maladie, contrairement aux représentations existantes et à l'image qu'il a de lui-même. La société s'intéresse maintenant depuis plusieurs décennies au problème du médecin malade, à grands renforts d'études portant principalement sur le syndrome d'épuisement professionnel ou burn out. La question se pose d'une prise en charge plus large et plus globale, comprenant une réflexion sur les pratiques des médecins libéraux en matière de prévention, de dépistage et de suivi médical de manière générale. La déclaration d'un médecin autre qu'eux-mêmes tient peu de place à côté des conduites d'auto diagnostic et d'auto proclamation. On peut se demander si les médecins préfèrent se soigner seuls parce qu'ils n'ont pas trouvé le médecin traitant qu'ils espèrent. Leurs attentes sont finalement celles de tout autre patient en termes de disponibilité, de proximité, de compétences et d'humilité. Ils demandent également le strict respect du secret médical et la reconnaissance en tant que patient "normal". Ils se tourneraient davantage vers un médecin généraliste. Le médecin désigné est souvent démuni et doit surmonter ses propres angoisses de performance sous le regard juge et critique de ce patient inhabituel. Il ressort de notre enquête qu'une formation permettant de considérer le médecin patient comme tous les autres en faisant abstraction de sa profession, de ses connaissances, pourrait être utile à tout médecin souhaitant prendre en charge ses confrères. Une réflexion éthique sur le droit des médecins à être traités comme les autres, ainsi qu'une démarche de sensibilisation des soignants de soignants doit être menée, à l'exemple d'autres pays ailleurs dans le monde.
Fichier principal
Vignette du fichier
GONTHARET-MARIETTE_MARIE-HELENE.pdf (1.99 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00915159 , version 1 (06-12-2013)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00915159 , version 1

Cite

Marie-Hélène Gontharet-Mariette. Définition du médecin traitant idéal pour la prise en charge de ses confrères : étude qualitative par focus group auprès de médecins généralistes hauts-normands. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-00915159⟩
197 View
1127 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More