Influence de l'âge sur les résultats de la stimulation bilatérale des noyaux sous-thalamiques dans la maladie de Parkinson - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Influence de l'âge sur les résultats de la stimulation bilatérale des noyaux sous-thalamiques dans la maladie de Parkinson

Abstract

La stimulation cérébrale profonde (SCP) des noyaux sous-thalamiques (NST) représente le traitement de choix de la maladie de Parkinson (MP) à un stade avancé chez des patients sélectionnés. L'âge au moment de la chirurgie est un facteur pronostique débattu. Objectifs : Décrire l'influence de l'âge sur les résultats de la SCP des NST dans la maladie de Parkinson. Patients et méthodes : Nous avons réalisé une étude rétrospective monocentrique concernant les patients opérés d'une SCP des NST au CHU de Rouen. Nous avons défini deux groupes de patients en fonction de l'âge au moment de la chirurgie ( < 65) et (≥ 65). Les évaluations motrices (scores UPDRS III et IV) et neuropsychologiques étaient réalisées en pré- et post-opératoires à 6 mois. Les posologies médicamenteuses (exprimées en équivalent L-Dopa) et les complications per- et post-opératoires étaient recueillies. Résultats : Cent patients parkinsoniens ont été opérés de janvier 2004 à juillet 2012. Neuf patients ont été exclus en raison d'une langue maternelle différente du français, de l'absence d'évaluation préopératoire ou d'une perte de vue. Trois patients n'ont pas été implantés suite à des hémorragies intracérébrales per-opératoires. Cinquante-sept patients étaient âgés de moins de 65 ans. Il n'y avait pas de différence significative entre les améliorations du handicap moteur dans nos deux groupes, le score UPDRS III étant amélioré en on-stim/off-dopa de 66% dans le groupe < 65 et de 60% dans le groupe ≥ 65, et respectivement de 84% et 78% en on-stim/on-dopa. La réduction des complications motrices (score UPDRS IV), 76% dans le groupe < 65 et 54% dans le groupe ≥ 65, n'était pas significativement différente. L'évaluation cognitive comparative montrait la préservation dans les deux groupes des scores obtenus aux échelles globales. Dans le groupe ≥ 65, le test de Wisconsin était plus altéré (nombre de critères (p= 0.02), d'erreurs (p=0.006) et de persévérations (p=0.002)), le temps d'interférence au test de Stroop était plus allongé (p=0.02) et la somme des rappels libres au test de Grober et Buschke était plus diminuée (p=0.01). Il n'y avait pas de différence significative en termes de complications post-opératoires. Conclusion : L'efficacité de la SCP des NST était comparable dans les deux groupes de patients sans majoration des complications per- et post-opératoires. En revanche, le déclin cognitif semblait plus marqué dans le groupe des patients âgés, corroborant des données de la littérature.
Fichier principal
Vignette du fichier
Bowyn_Jean-Paul.pdf (5.11 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00921566 , version 1 (20-12-2013)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00921566 , version 1

Cite

Jean-Paul Bouwyn. Influence de l'âge sur les résultats de la stimulation bilatérale des noyaux sous-thalamiques dans la maladie de Parkinson. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-00921566⟩
165 View
1792 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More