Le rôle du pharmacien d'officine face aux inégalités de santé dans les dépistages organisés des cancers - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Le rôle du pharmacien d'officine face aux inégalités de santé dans les dépistages organisés des cancers

Coralie Martin

Abstract

Every year, 90000 people are affected by breast cancer or colorectal cancer in France. Accordingly, the French government implemented the organized screening of breast cancer in 2004 (for women between 50 and 74 years) and of colorectal cancer in 2008 (for men and women between 50 and 74 years). The turnout is far lower than expected by the relevant authorities. Moreover, health disparities are present both on a regional and socio-economic level. Evolution prospects have to be considered, involving new health factors. In this context, the pharmacist has a role to play. For patients, he is a health professional in whom they can trust and obtain information easily because of his proximity. This study, conducted in Grenoble and the local area, collected views of official teams about the role of the pharmacist in organized cancer screening and their expectations for a possible outcome. This study is also about patients' views regarding organized cancer screening and the role the pharmacist has in this area. Results were, in the first instance, compared to a similar study done in a rural area in 2008, and secondly, divided further into socio-economic levels of the studied areas, to evaluate the impact on the knowledge and participation in organized cancer screening.
Chaque année, 90000 personnes sont touchées par le cancer du sein ou le cancer colorectal en France. Fort de cette constatation, le gouvernement français a mis en place le dépistage organisé du cancer du sein en 2004 (pour les femmes de 50 à 74 ans) et celui du cancer colorectal en 2008 (pour les hommes et les femmes de 50 à 74 ans). Les taux de participation ne sont cependant pas à la hauteur des objectifs fixés par les autorités compétentes. De plus, des inégalités de santé sont présentes autant sur le plan territorial (urbain/rural) que sur le niveau socio-économique des individus. Des perspectives d'évolution sont donc à envisager, en impliquant par exemple de nouveaux acteurs de santé. C'est dans ce contexte que le pharmacien d'officine a un rôle à jouer. Pour les patients, il est un professionnel de santé en qui ils peuvent avoir confiance et demander facilement des informations du fait de sa proximité. Cette étude, réalisée à Grenoble et dans son agglomération, permet de recueillir la vision des équipes officinales sur le rôle du pharmacien d'officine dans les dépistages organisés des cancers et leurs attentes en vue d'une éventuelle formation. Cette étude s'intéresse également aux connaissances des patients sur les dépistages organisés des cancers et à leur vision sur l'implication du pharmacien d'officine dans ce domaine. Les résultats obtenus ont été, dans un premier temps, comparés à une étude similaire faite en milieu rural en 2008 et, dans un deuxième temps, répartis en fonction du niveau socio-économique des zones étudiées afin d'évaluer l'impact de celui-ci sur les connaissances et la participation aux dépistages organisés des cancers.
Fichier principal
Vignette du fichier
2013GRE17078_martin_coralie_1_D_.pdf (2.33 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00927489 , version 1 (13-01-2014)

Identifiers

Cite

Coralie Martin. Le rôle du pharmacien d'officine face aux inégalités de santé dans les dépistages organisés des cancers. Sciences pharmaceutiques. 2013. ⟨dumas-00927489⟩
121 View
522 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More