Méningite bactérienne de l'enfant : étude épidémiologique, suivi auditif et psychomoteur‎. Cohorte du CHU de Rouen 2000-2012 - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Méningite bactérienne de l'enfant : étude épidémiologique, suivi auditif et psychomoteur‎. Cohorte du CHU de Rouen 2000-2012

Abstract

Objectif : Déterminer le retentissement auditif des méningites bactériennes de l'enfant, en évaluer le suivi et proposer une prise en charge adaptée. Parallèlement, évaluer le profil bactérien régional, ainsi que les conséquences sur la mortalité et la morbidité associées. Matériel et méthodes : étude de cohorte monocentrique rétrospective de 243 patients de moins de 16 ans pris en charge entre 2000 et 2012 pour une méningite bactérienne au CHU de Rouen. Le germe en cause, la mortalité, les séquelles neurologiques et auditives ont été répertoriées, ainsi que les données du suivi pédiatrique et audiologique. Résultats : Nous avons retrouvé 4,1% de surdités post-méningitiques (10 enfants). Celles-ci étaient dues au Pneumocoque dans 60% des cas et au Méningocoque B dans 40% des cas (55% de surdités sévères à profondes, et 45% de surdités légères et moyennes). Le premier test auditif était réalisé vers 21 jours et durait 7,8 mois (médianes). Le nombre total de suivi sur 18 mois concernait 17,6% des enfants. Le taux de mortalité dans notre cohorte était de 11,4%. Les séquelles neurologiques initiales ont concerné 27,6% des enfants, environ 4% des enfants conservent des séquelles neurologiques majeures. La région Haute-Normandie présente un profil particulier, nous observons des méningites à Méningocoque dans 54,7% des cas (41,6% de Méningocoque B), à Pneumocoque (17,4%), à Streptocoque B (11,1%) et à Escherichia coli (4,1%). Les foyers de Méningocoque B se situent dans la région de Dieppe et de Rouen. Conclusion : La surdité post-méningitique peut s'installer très rapidement après l'épisode méningé, ou de façon retardée. Il est primordial de bien suivre ces enfants pendant au moins 18 mois à intervalle régulier. En effet, ils peuvent bénéficier d'une réhabilitation auditive efficace par implantation cochléaire en cas de cophose. De même, le suivi pédiatrique est tout aussi important, permettant de diagnostiquer et de prendre en charge précocement les séquelles neurologiques.
Fichier principal
Vignette du fichier
Mayeur_Anne.pdf (3.93 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00935098 , version 1 (23-01-2014)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00935098 , version 1

Cite

Anne Mayeur. Méningite bactérienne de l'enfant : étude épidémiologique, suivi auditif et psychomoteur‎. Cohorte du CHU de Rouen 2000-2012. Médecine humaine et pathologie. 2013. ⟨dumas-00935098⟩
359 View
4489 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More