Histoire(s) de fantômes : continuité et circularité dans <i>Nosferatu, fantôme de la nuit</i> - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Histoire(s) de fantômes : continuité et circularité dans Nosferatu, fantôme de la nuit

Abstract

Ce travail soutient l'idée selon laquelle le Nosferatu, fantôme de la nuit de Werner Herzog propose une vision circulaire du temps et de l'Histoire, par opposition à une conception linéaire de ceux-ci. La démarche d'Herzog passe d'abord par la volonté de créer un lien et un sentiment de continuité avec les traditions artistiques allemandes, afin de reconstituer une identité culturelle mise à mal après la Seconde Guerre Mondiale. Ainsi, le film amorce une construction cyclique de son récit et propose une réflexion sur le mythe, qui devient une manière de penser l'Histoire. Il ne s'agit pas de nier la réalité de la linéarité de notre développement historique, mais plutôt de faire exister, à l'intérieur de l'art, un rêve de circularité, plus adéquat à la réalisation d'un retour vers une nature idéale et primitive. La véritable menace dont le film rend compte est celle d'une immobilité du temps, fataliste et stérilisante, qui articule ainsi la dialectique de l'espoir et du désespoir.
Fichier principal
Vignette du fichier
2013-BEY_ROZET_M_NOS_.pdf (37.55 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00940280 , version 1 (31-01-2014)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00940280 , version 1

Cite

Maxime Bey-Rozet. Histoire(s) de fantômes : continuité et circularité dans Nosferatu, fantôme de la nuit. Art et histoire de l'art. 2013. ⟨dumas-00940280⟩
317 View
547 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More