De l'écriture à la vie : généalogie politique du <i>style</i> et de l'<i>êthos</i> foucaldien - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

De l'écriture à la vie : généalogie politique du style et de l'êthos foucaldien

Abstract

Is the project of Michel Foucault built around an anti-normativ ethic and politics? If yes, which practices are involved in? And how the way to deal with, let us draw up the strategies of resistance and freedom against internalized effects of the power? Dealing with genealogy of style and foucaldien êthos actively immerses you in the multiplicity which is composing your life. Becoming yourself in a balancing act the ethic of the transformation links 'devenir autre' to 'souci de soi', 'dé-subjectivation' to 'subjectivation'. These two lines of the subjectivity build the two possible ways of resistance against the effects of the power; and are focussed on a central notion for Foucault: the historical and updated diagnosis. Beyond the traditional distinction between theory et praxis, a specific way of being (êthos) is observed when someone is writing or reading a book, speaking in front of an audience, moving or just doing something (style). Balancing between the desire to find is own way and the risk of loosing himself, Foucault proposes some thinking practices as drawing lines or musical rhythms more than lessons of life.
Y a-t-il une éthique et une politique non-normative évoluant tout au long de la trajectoire philosophique de Michel Foucault ? Si oui, selon quelles pratiques se sont-elles déployées ? Et comment la manière dont elles sont rentrées en relation permet de penser des stratégies de "résistances" et de "libertés" face à un ensemble d'effets de pouvoirs intériorisés ? Faire la généalogie du style et de l'êthos foucaldien nous plonge activement dans les multitudes qui composent notre vie. L'éthique de la transformation tire un pont entre le devenir autre et le souci de soi, entre la dé-subjectivation et la subjectivation, en élaborant un devenir-soi-équilibriste, sur la ligne de crête qui le sépare d'une altérité radicale. Ces deux mouvements de la subjectivité sont deux modes de résistance possibles aux effets de pouvoirs, et s'articulent autour de l'édifice central, chez Foucault, du diagnostic historique et actualisant. Dissolvant la distinction traditionnelle entre théorie et praxis, c'est dans l'écriture même des livres, dans la prise de parole, dans la lecture et dans un certain nombre de gestes et de manières de faire (style), que se manifestent une manière d'être (êthos). Les signes articulés de Foucault sont le récit d'un voyage en cours vers un nouvel état, entre désir de trouver son chemin et désir de se perdre. Ce sont des exercices de la pensée qui se déploient au sein d'un certain nombre de contraintes. Non pas des leçons de vie, mais des rythmes, des lignes tracées, des esquisses de figures.
Fichier principal
Vignette du fichier
Sicard_Kim_-_De_l_ecriture_a_la_vie.pdf (1.38 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00954309 , version 1 (01-03-2014)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00954309 , version 1

Cite

Kim Sicard. De l'écriture à la vie : généalogie politique du style et de l'êthos foucaldien. Philosophie. 2013. ⟨dumas-00954309⟩
397 View
942 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More