Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Prise en charge des voies aériennes supérieures au cours de l'anesthésie générale en fin de travail : étude multicentrique rétrospective

Résumé : La gestion des voies aériennes en cas d'anesthésie générale (AG) en fin de travail, situation devenue relativement rare, ne fait l'objet d'aucune recommandation spécifique. Il est cependant admis que l'intubation oro-trachéale (IOT) en séquence rapide est la règle chez la femme enceinte du fait du risque d'inhalation. Cependant, il existe une discordance majeure entre ce dogme et les pratiques cliniques dans le cas spécifique de l'AG en fin de travail. Cet écart s'explique par le fait que l'intubation peut parfois être considérée comme plus à risque dans ce contexte qu'une anesthésie en ventilation spontanée. Dans l'enquête "3 jours" réalisée par la SFAR1 en 1996 le taux d'IOT était seulement de 8% chez les 30000 parturientes nécessitant une AG en salle de naissance. En 2008, une enquête de pratique rétrospective réalisée au CHU de Marseille2, incluant 111 patientes, retrouvait un taux d'IOT dans seulement 5% des cas d'AG en fin de travail. Dans ces deux études, aucune complication n'était survenue. Afin d'évaluer l'état actuel des pratiques dans ce contexte, nous avons réalisé une étude en région Haute-Normandie concernant la prise en charge des voies aériennes dans l'AG en fin de travail. Il s'agissait d'une étude multicentrique (3 centres), observationnelle, rétrospective, réalisée de janvier 2009 à décembre 2010, incluant toutes les parturientes ayant nécessité une manœuvre obstétricale en fin d'accouchement sous AG (délivrance artificielle et/ou révision utérine, révision sous valves, extraction fœtale, ou suture périnéale). Le critère de jugement principal était le taux d'IOT. Les autres critères étudiés étaient le taux de complications et les facteurs influençant le choix de la technique anesthésique. Les données quantitatives sont exprimées sous forme de moyenne (± écart type). Les données qualitatives sont exprimées en pourcentage. Cent trente patientes ont été incluses, 68 au CHU de Rouen, 48 au CH du Belvédère et 14 au CH des Feugrais. Le taux global d'IOT était de 21% (31% au CHU de Rouen et 10% en moyenne dans les CH périphériques). Toutes les IOT ont été réalisées en séquence rapide. Les patientes non intubées bénéficiaient le plus souvent d'une anesthésie en ventilation spontanée au masque, par Kétamine et/ou Propofol. Un seul épisode de vomissements sans inhalation et une probable pneumopathie d'inhalation sont survenus au cours des actes anesthésiques. Dans les deux cas, il s'agissait de patientes intubées. Aucune IOT difficile, ni épisode de désaturation profonde n'a été rapporté. L'analyse multivariée des facteurs pouvant influençer le choix de la technique anesthésique a montré que l'hémorragie du post-partum et l'IMC ≥ 35 kg/m²étaient associés à un plus fort taux d'intubation (odd ratio respectivement à 14,3 (Intervalle de confiance à 95% [1,8-114,8] (p = 0,01))et 6,1 (Intervalle de confiance à 95% [1,3-28] (p = 0,02)). À ces facteurs s'ajoute également l'extraction fœtale puisqu'elle était associée à une intubation dans 100% des cas (p < 0,0001). Le taux d'IOT dans notre étude est comparable à ceux précédemment retrouvés dans la littérature. Il persiste cependant un important écart avec le dogme de l'IOT systématique dès 14 semaines d'aménorrhée. Cet écart semble toutefois résulter d'une analyse approfondie, au cas par cas, de la balance risque/risque (AG avec intubation versus AG en ventilation spontanée au masque), puisque certaines situations particulières étaient fortement associés à l'intubation. Par ailleurs, les seules complications sont survenues lors d'une IOT. Pour autant, en raison du manque de puissance et du caractère rétrospectif de cette étude, il n'est pas possible de conclure à l'innocuité de l'AG en ventilation spontanée, qui semble être devenue la règle dans ce contexte. Cette pratique mériterait donc d'être validée par une étude à grande échelle.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [62 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00967402
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Friday, March 28, 2014 - 2:53:42 PM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 10:24:01 AM
Long-term archiving on: : Monday, April 10, 2017 - 5:22:46 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00967402, version 1

Citation

Maya Enser. Prise en charge des voies aériennes supérieures au cours de l'anesthésie générale en fin de travail : étude multicentrique rétrospective. Médecine humaine et pathologie. 2014. ⟨dumas-00967402⟩

Share

Metrics

Record views

273

Files downloads

7322