Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Risques toxiques professionnels liés à l'application des peintures à l'eau

Résumé : L'introduction des peintures à l'eau, notamment dans le secteur du bâtiment, est un réel progrès, tant pour les conditions de travail des peintres que pour l'environnement, en raison de la réduction massive des composés organiques volatils (COV) qu'elles émettent comparativement aux peintures classiques solvantées. Cependant, des publications récentes montrent qu'il existe encore des interrogations quant à leur toxicité, car elles contiennent de nombreux produits dont des éthers de glycol, des amines et des biocides. Les risques sont essentiellement cutanés, respiratoires (asthme notamment), avec une suspicion d'effets hématotoxiques. Notre travail s'inscrit dans le cadre d'un projet de toxicovigilance régional piloté par l'équipe de santé au travail du Laboratoire Génie de Prévention et Santé des Populations (GPSP) de Grenoble. Il porte sur le recueil et l'analyse de la composition de 220 fiches techniques, 270 fiches de données de sécurité et 70 fiches de composition, pour pouvoir identifier les dangers et prévenir les risques sanitaires en proposant des moyens de protection adaptés. La discussion de ce travail porte dans un premier temps sur l'analyse du réseau de professionnels et surtout les difficultés d'obtention des fiches de compositions exactes en terme de formulation qualitative et pondérale, entraînant un biais de représentativité dans la connaissance exhaustive des peintures à l'eau. En effet, alors que l'Institut National de Recherche et de Sécurité est dépositaire des compositions des substances utilisées, une méconnaissance importante demeure au niveau des médecins du travail, ce qui limite les actions de prévention sur le terrain. Dans un deuxième temps, pour chaque grande typologie de peintures (peintures intérieures et extérieures pour le bâtiment, peintures poly-fonctionnelles et peintures automobiles), nous avons insisté sur la grande diversité des composants, leur complexité et leur multiplicité, et avons comparé nos résultats à ceux de la littérature, notamment des pays nordiques. Dans une troisième partie, nous présentons la toxicité des peintures à l'eau, par composé et par tropisme d'organe. Certaines marques utilisent toujours des dérivés de l'éthylène glycol, principalement le butylglycol dont le potentiel hématotoxique et tératogène est prouvé chez l'animal et suspecté chez l'homme. Par ailleurs, toutes les peintures à l'eau contiennent plusieurs produits irritants cutanés et/ou respiratoires, dont certains présentent un potentiel asthmogène marqué. C'est le cas, entre autres, des amines aliphatiques et des biocides qui sont rajoutés pour limiter la prolifération des micro-organismes en milieu aqueux. Le risque est réel, même si les concentrations unitaires sont faibles, en raison de l'association de plusieurs de ces produits, notamment lors de l'aérosolisation de ces composés pendant l'application au pistolet de ces peintures. Enfin, les composés organiques émis par les micro-organismes qui contaminent les pots ouverts ou mal conservés pourraient majorer ou favoriser l'apparition d'une hyperréactivité bronchique non spécifique (risque biologique non infectieux), introduisant un nouveau facteur de risque lié à l'emploi des peintures à l'eau. Afin d'éviter la survenue d'effets toxiques chez les professionnels, l'information et l'amélioration des conditions de travail sont nécessaires. L'analyse des questionnaires de 236 peintres quant à leur perception des risques et à l'utilisation des protections collectives et individuelles montre que des efforts sont encore à faire dans ce sens.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [62 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00994841
Contributor : Jean-Hugues Morneau <>
Submitted on : Thursday, May 22, 2014 - 11:32:44 AM
Last modification on : Tuesday, May 11, 2021 - 11:36:17 AM
Long-term archiving on: : Friday, August 22, 2014 - 11:40:52 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00994841, version 1

Citation

Anne Jean-White. Risques toxiques professionnels liés à l'application des peintures à l'eau. Médecine humaine et pathologie. 2000. ⟨dumas-00994841⟩

Share

Metrics

Record views

209

Files downloads

6120