Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Contemplation, marginalité et réalisme : vers une modernisation kitanienne du genre yakuza-eiga

Résumé : Toute l'oeuvre du réalisateur japonais Takeshi Kitano repose sur une figure de style, simple, mais essentielle dans sa dynamique cinématographique : le paradoxe. En effet, Kitano reprend le mythe des gangs de yakuzas, tout en modifiant la mise en scène habituellement liée au genre ainsi que la légende des clans elle-même. Quatre films mis en lumière : Violent Cop, Sonatine, Outrage et Outrage Beyond. Le paradoxe du yakuzaeiga est celui-ci : allier contemplation et poésie face à une violence aussi inattendue que mathématique. La question qui se pose est donc celle-ci : comment Kitano parvient-il à rendre ce paradoxe cinématographique ? Aussi, nous mettrons en avant dans une première partie un cinéma devenu orphelin par le choix de Kitano de ne pas suivre les pas de ses pères cinéastes dans le genre du film de yakuza. Ensuite, le paradoxe en lui même, la contemplation, la question du rythme ainsi que la mise en scène de la violence. Enfin, en troisième partie, un cinéma de la marge, autant dans les cadrages que la place de Kitano dans le cinéma japonais. En ouvrant en conclusion sur Outrage Beyond, nous observerons combien le réalisateur nippon se base sur cette figure du paradoxe afin de construire ses longs-métrages.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [18 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01060253
Contributor : Patricia Bourgoint <>
Submitted on : Wednesday, September 3, 2014 - 11:23:18 AM
Last modification on : Monday, February 22, 2021 - 3:16:02 PM
Long-term archiving on: : Thursday, December 4, 2014 - 11:00:22 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01060253, version 1

Citation

Cécile Ravidat. Contemplation, marginalité et réalisme : vers une modernisation kitanienne du genre yakuza-eiga. Art et histoire de l'art. 2014. ⟨dumas-01060253⟩

Share

Metrics

Record views

518

Files downloads

483