Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Chirurgie du canal artériel chez l'extrême prématuré : étude des morbidités néonatales et du développement à 24 mois d'âge corrigé dans une unité de réanimation néonatale française

Résumé : Introduction : Le canal artériel persistant (CAP) chez l'extrême prématuré, son traitement et les conséquences à court et moyen terme, ont été largement étudiés mais restent controversés. Nous avons évalué leur morbimortalité néonatale et leur développement neurologique selon la présence d'un CAP et sa stratégie thérapeutique. Matériels et méthodes : Dans cette étude prospective, ont été inclus tous les prématurés nés entre 23 et 26 semaines d'âge gestationnel (AG) en 2010 et pris en charge en réanimation au CHU de Bordeaux. Le diagnostic et le traitement du CAP étaient réalisés selon le protocole du service. Nous avons comparé les caractéristiques de la population, la mortalité et les morbidités, selon la présence ou non d'un CAP, de son traitement curatif ou conservateur, médical ou chirurgical. Résultats : 70 patients d'un terme médian de 25 semaines d'AG [24 ; 25] et poids médian de 845g [751 ; 917] ont été inclus sur 12 mois. 82.9% présentaient un CAP, sans facteur de risque anténatal significatif. Le taux médian de dysplasie broncho-pulmonaire (DBP) sévère était significativement plus élevé chez les prématurés avec un CAP (20.7% versus 0%, p=0.0002) et qui ont subi une chirurgie (58.8% vs 9%, p=0.002), particulièrement quand celle-ci était précoce. Nous notions une tendance à plus de séquelles en présence d'un CAP (47% vs 28%, p=0.05) mais un risque plus faible de décès et/ou séquelles neurologiques en cas de chirurgie (24% vs 54%, p=0.05). Il n'y avait pas de différence significative entre les différents traitements concernant le taux d'entérocolite ulcéro-nécrosante (ECUN), d'hémorragie intra-ventriculaire (HIV), de rétinopathie oblitérante du prématuré (ROP), de mortalité et de séquelles globales. Conclusions : Chez l'extrême prématuré, la morbidité néonatale et les séquelles semblent augmenter en présence d'un CAP. La morbidité respiratoire augmente d e façon significative en cas de ligature chirurgicale, à l'inverse du risque de décès et/ou séquelles neurologiques. Ces résultats ne nous permettent pas de conclure sur un lien de cause à effet et seront à confronter à des études ultérieures.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [41 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01062698
Contributor : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Submitted on : Wednesday, September 10, 2014 - 12:39:20 PM
Last modification on : Wednesday, August 23, 2017 - 4:31:04 PM
Long-term archiving on: : Friday, April 14, 2017 - 3:07:19 PM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01062698, version 1

Collections

Citation

Géraldine Poncelet. Chirurgie du canal artériel chez l'extrême prématuré : étude des morbidités néonatales et du développement à 24 mois d'âge corrigé dans une unité de réanimation néonatale française. Médecine humaine et pathologie. 2014. ⟨dumas-01062698⟩

Share

Metrics

Record views

725

Files downloads

81