Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les pratiques de recherche documentaire des médecins généralistes : les freins et les difficultés pour l’accès à une information de qualité

Résumé : La profession de médecin généraliste nécessite une perpétuelle réactualisation des connaissances. En effet, la médecine évolue et se complexifie. Les médecins ont besoin de chercher des informations pour répondre aux questionnements survenant dans leur pratique quotidienne. Quelles sont leurs pratiques de recherche documentaire ? Quels sont les freins et les difficultés pour l’accès à une information de qualité ? Ce travail repose sur une étude qualitative par des entretiens semi-dirigés. 25 médecins généralistes au Pays Basque, en 2013, ont été interrogés afin de connaître leurs habitudes et leurs comportements face à l'autoformation. Les médecins généralistes n’ont pas de techniques de recherche, ils cherchent en présence ou non du patient et ils consacrent peu de temps à l’autoformation, entre quelques minutes et plusieurs heures par semaine. Les médecins qui « s’autoforment » le plus semblent être les médecins enseignants et les médecins à exercice particulier, l’intérêt motive leurs recherches. Les médecins enseignants et les médecins du groupe le plus jeune ont tendance à mieux sélectionner leurs sources. L'absence de formation semble être un frein majeur. D'autres obstacles inhérents aux médecins ont pu être retrouvés, notamment, le manque de temps, un âge avancé, la barrière de la langue. Il y a aussi des raisons inhérentes aux sources d'information : les conflits d'intérêts au sein des sources, le manque d’ergonomie de certaines sources, le manque de pertinence de l’information et le coût pour l’accès à l’information. Des freins non exprimés par les médecins ont été retrouvés au travers des entretiens : le sentiment d’invulnérabilité, la surabondance d’informations, le raisonnement binaire des médecins, la confiance en « la notoriété », les relations amicales et le respect du principe de réciprocité. Plusieurs solutions ont été proposées. Une formation à la recherche documentaire et à l’évaluation de la qualité de l’information et des sources est la solution la plus concevable. Cette formation doit être intégrée dans le cursus universitaire, il faudrait aussi que le médecin participe à une formation sur ces sujets régulièrement dans le cadre de la FMC. Devant le manque d'intérêt manifeste pour la recherche documentaire, comment rendre ces formations attractives ? La formation est un devoir déontologique alors, peut-être, faut-il que ces formations soient obligatoires ou mieux rémunérées ?
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [48 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01080383
Contributor : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Submitted on : Wednesday, November 5, 2014 - 10:38:28 AM
Last modification on : Wednesday, August 23, 2017 - 4:29:23 PM
Long-term archiving on: : Friday, February 6, 2015 - 10:16:13 AM

File

Med_generale_2014_Leon.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01080383, version 1

Collections

Citation

Élodie Léon. Les pratiques de recherche documentaire des médecins généralistes : les freins et les difficultés pour l’accès à une information de qualité. Médecine humaine et pathologie. 2014. ⟨dumas-01080383⟩

Share

Metrics

Record views

520

Files downloads

1148