Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluation des pratiques de prescription du BNP dans les SAU des hôpitaux de Dax et Mont de Marsan : adaptation des pratiques, impacts thérapeutique et économique

Résumé : L’IC est un problème majeur de santé publique et la seule maladie cardiovasculaire dont l’incidence augmente encore. Les dépenses pour l’IC représentent 2% du budget des soins de santé dans nos pays, 5% des admissions hospitalières et 20% de ré-hospitalisations à 6 mois. Le diagnostic clinique d’ICA est difficile en situation d’urgence. L’incertitude diagnostique est d’environ 50%. Le taux d’erreur diagnostic peut atteindre 18,5%. Plusieurs scores cliniques tentent d’aider le clinicien mais restent difficilement applicables en urgence. Or, plus le diagnostic et le traitement de l’ICA sont précoces, meilleur est le pronostic. Le BNP est un marqueur déterminant de l’IC avec une VPN de 96% pour une valeur<50pg/mL. L’objectif de cette étude est de décrire les pratiques de prescription du BNP dans les SAU de Dax et Mont de Marsan et de comprendre les mécanismes en cause en cas de prescription inadaptée. Les objectifs secondaires sont d’évaluer l’impact thérapeutique, et de rechercher des facteurs de prescription accessibles à des propositions d’améliorations. Entre le 15 avril et le 15 juin 2014, aux SAU de Dax et Mont de Marsan, il y a eu un total de 10835 passages et 744 prescriptions de BNP. Au total, 181 patients ont été inclus. Les principaux motifs de recours aux urgences étaient la dyspnée (49%) et la douleur thoracique (22,7%). 96,7% des BNP étaient demandés par l’urgentiste en première intention. Parmi les motifs de prescription du BNP, les deux principaux étaient de confirmer la suspicion d’ICA (51%) et faire le bilan d’une douleur thoracique (12%). Dans 5% des cas la prescription du BNP était adaptée, près de 41% des prescriptions étaient non adaptées, et 54% étaient discutables. 30% ont engendré une modification thérapeutique. Il y a eu aucune modification thérapeutique pour 100% des patients ayant un BNP négatif. La valeur du BNP influe sur la prise en charge thérapeutique (p<0,05). Quelque soit le motif de prescription du BNP, la fréquence des signes cliniques et physiques d’ICA était bien en adéquation avec la mention « clinique évidente » rapportée par les prescripteurs. Cette étude est une phase d’audit. La phase post-interventionnelle de cette évaluation des pratiques doit être menée.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [79 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01090838
Contributor : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Submitted on : Thursday, December 4, 2014 - 11:37:22 AM
Last modification on : Wednesday, August 23, 2017 - 4:33:56 PM
Long-term archiving on: : Monday, March 9, 2015 - 5:57:04 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01090838, version 1

Collections

Citation

Pauline Suhas. Évaluation des pratiques de prescription du BNP dans les SAU des hôpitaux de Dax et Mont de Marsan : adaptation des pratiques, impacts thérapeutique et économique. Médecine humaine et pathologie. 2014. ⟨dumas-01090838⟩

Share

Metrics

Record views

184

Files downloads

1979