Les adénocarcinomes à cellules indépendantes : une entité particulière au sein des cancers gastriques ?

Résumé : Contexte : Le mauvais pronostic des adénocarcinomes gastriques à cellules indépendantes (ADCI) reste discuté et la potentielle chimiorésistance de ce type histologique, évoquée par certains travaux, remet en question l'utilité d'une chimiothérapie péri-opératoire pour ces tumeurs. Objectifs : Évaluer l'impact sur la survie, du type histologique ADCI, chez des patients opérés d'un adénocarcinome gastrique et identifier si les facteurs pronostiques indépendants, incluant la réalisation d'une chimiothérapie péri-opératoire, diffèrent entre les tumeurs ADCI et non-ADCI. Méthodes : 1799 patients consécutifs opérés d'un adénocarcinome gastrique entre 1997 et 2010 dans 19 centres français ont été inclus dans cette étude multicentrique rétrospective. Un curage ganglionnaire de type D2 modifié (D1,5) était réalisé pour les tumeurs du fundus et de type D2 était réalisé pour les tumeurs antro-pyloriques. Le diagnostic d'ADCI reposait sur la présence, sur la pièce, de cellules tumorales isolées contenant de la mucine. Résultats: Une gastrectomie totale était réalisée chez 979 (54,4%) patients. Une tumeur de type ADCI a été diagnostiquée chez 899 (50%) patients. Les patients ayant un ADCI étaient plus fréquemment des femmes, d'âge jeune, dénutris, avec un score ASA plus faible et une tumeur plus évoluée que les patients présentant une tumeur non-ADCI. La survie médiane des patients non-ADCI était de 51 mois contre 26 mois pour les patients ADCI (p<0,001). En analyse multivariée, le type histologique ADCI restait un facteur indépendant de mauvais pronostic (HR=1,182). Les facteurs pronostiques propres au type histologique ADCI, non retrouvés dans le groupe non-ADCI, étaient un âge supérieur à 60 ans, un aspect de linite, et l'envahissement d'organes adjacents à l'estomac. À l'inverse des tumeurs non-ADCI, le fait de recevoir une chimiothérapie pré- ou postopératoire n'influençait pas significativement la survie globale des patients opérés d'un ADCI Conclusion: Le type histologique ADCI est de mauvais pronostic, possède ses facteurs pronostiques propres et semble peu sensible aux chimiothérapies périopératoires. Les tumeurs ADCI et non-ADCI devraient donc être considérées comme des entités distinctes dans les futurs essais thérapeutiques.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2014
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01132575
Contributeur : Université Paris Descartes - Scd <>
Soumis le : vendredi 20 mars 2015 - 16:21:45
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:32:59
Document(s) archivé(s) le : lundi 22 juin 2015 - 07:15:50

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01132575, version 1

Citation

Thibault Voron. Les adénocarcinomes à cellules indépendantes : une entité particulière au sein des cancers gastriques ?. Médecine humaine et pathologie. 2014. 〈dumas-01132575〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

671

Téléchargements de fichiers

2686